|

Russie: Plus de 140 personnes hospitalisées en raison de la plus grave épidémie de botulisme en 30 ans

Les autorités sanitaires russes ont annoncé, mardi, que 145 personnes avaient été hospitalisées dans trois villes russes pour cause de botulisme, décrivant la situation comme la "plus grave épidémie" de cette infection depuis 30 ans.

17:42 - 18/06/2024 Salı
AFP
Le personnel médical sort d'une ambulance une personne à l'hôpital Pokrovskaya de Saint-Pétersbourg, le 24 janvier 2022.
Crédit Photo : Olga MALTSEVA / AFP
Le personnel médical sort d'une ambulance une personne à l'hôpital Pokrovskaya de Saint-Pétersbourg, le 24 janvier 2022.

Le Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor) a déclaré, dans un communiqué, que 121 personnes ont sollicité une assistance médicale dans la capitale Moscou, l'état de 55 d'entre elles étant jugé préoccupant, tandis que 30 autres ont été placées en soins intensifs.


Par ailleurs, les autorités sanitaires des villes de Kazan et de Nijni Novgorod, situées sur la Volga, ont signalé 12 cas de botulisme chacune.


Les personnes infectées dans ces trois villes ont commandé des plats spécifiques - du lobio et de la salade au thon, aux haricots et aux pommes - provenant de deux entreprises locales,
"Local Kitchen"
et
"GastroPort"
, a indiqué Rospotrebnadzor, précisant qu'il avait été décidé de suspendre les activités de ces entreprises jusqu'à la fin de l'inspection en cours.

Rospotrebnadzor a déclaré, dans un communiqué séparé, qu'une enquête criminelle avait été ouverte à la suite de l'incident et que trois personnes avaient été arrêtées à Moscou, dont le directeur général de la
"Local Kitchen".

Les enquêteurs ont souligné, au cours de l'inspection, que les employés des entreprises mentionnées ont apparemment cherché à se débarrasser de leurs réserves du produit qui serait à l'origine de cette intoxication.


À lire également:



#Russie
#santé
#épidémie
#botulisme
1 ay önce