|

Aliyev: La France et l'UE "diabolisent" l'Azerbaïdjan

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a accusé mercredi les dirigeants français et européens de "diaboliser" son pays, se défendant dans le même temps d'avoir la moindre velléité d'attaquer l'Arménie qui accuse Bakou de préparer un nouveau conflit.

La rédaction
19:54 - 28/02/2024 Çarşamba
AFP
Le président azerbaïdjanais réélu, Ilham Aliyev, assiste à sa cérémonie d'investiture au Parlement à Bakou le 14 février 2024.
Crédit Photo : Présidence azerbaïdjanaise / AFP
Le président azerbaïdjanais réélu, Ilham Aliyev, assiste à sa cérémonie d'investiture au Parlement à Bakou le 14 février 2024.
Au cours d'une rencontre avec une délégation économique allemande, M. Aliyev a assuré que l'Azerbaïdjan était engagé dans des pourparlers de paix avec son voisin et rival et que les déclarations lui prêtant l'intention de déclencher une offensive militaire contre celui-ci ne relevaient que d'une
"insinuation
(du président français Emmanuel)
Macron"
.

"Cela fait partie de la politique de diabolisation de l'Azerbaïdjan"
, a-t-il fustigé.

Bakou accuse la France d'avoir un parti pris en faveur d'Erevan et d'inciter à un nouveau conflit dans le Caucase en armant l'Arménie.

Il y a quelques jours, M. Macron avait évoqué un
"risque d'escalade"
entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Son ministre des Armées, Sébastien Lecornu, s'est déplace vendredi dernier à Erevan pour resserrer la coopération dans le domaine de la défense entre les deux pays.

Et en décembre, le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères avait annoncé l'expulsion de deux diplomates français pour des actions
"incompatibles avec leur statut diplomatique".

Ces remarques de M. Aliyev interviennent au moment où les chefs de la diplomatie d'Erevan et de Bakou participent mercredi à des pourparlers à Berlin.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont livrés deux guerres, dans les années 1990 et en 2020, pour le contrôle de la région du Haut-Karabakh, finalement reconquise en septembre 2023 par les forces de Bakou.


Ces derniers mois, plusieurs cycles de négociations n'ont pas donné de résultats.


La situation reste instable et des incidents armés se produisent toujours régulièrement.

Récemment, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait appelé à une accalmie dans la région.


À lire également:



#Azerbaïdjan
#Arménie
#France
#Union Européenne
#Ilham Aliyev
2 ay önce