|

Envoyer des troupes en Ukraine serait "une folie", s'insurgent Mélenchon et Le Pen

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, deux figures de l'opposition française, ont exprimé leur rejet d'un éventuel envoi de troupes occidentales en Ukraine, annoncé par le président Emmanuel Macron, la veille, à l'occasion d'une conférence internationale de soutien à l'Ukraine.

La rédaction
14:31 - 27/02/2024 mardi
La cheffe de file des députés RN, Marine Le Pen et le leader de la France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon.
Crédit Photo : JOEL SAGET / AFP
La cheffe de file des députés RN, Marine Le Pen et le leader de la France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon.
"La guerre contre la Russie serait une folie"
, a dénoncé le leader de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon dans la nuit de lundi à mardi, jugeant
"irresponsables"
les déclarations de M. Macron qui n'a pas exclu d'envoyer des troupes occidentales en Ukraine à l'avenir.

"L'envoi de troupes en Ukraine ferait de nous des belligérants (...) Cette escalade verbale belliqueuse d'une puissance nucléaire contre une autre puissance nucléaire majeure est déjà un acte irresponsable"
, s'est insurgé l'ex-candidat à l'élection présidentielle sur X. 


Le Parlement doit être saisi et dire non. Pas de guerre ! Il est plus que temps de négocier la paix en Ukraine avec des clauses de sécurité mutuelle !

Le coordinateur national de LFI Manuel Bompard a lui aussi vivement critiqué les annonces du chef de l'État, estimant:


Envisager l'envoi de troupes françaises pour combattre contre la Russie est une folie totale.

Le député LFI François Ruffin, à qui l'on prête des ambitions pour 2027 a, lui, reproché au chef de l'État d'
"improviser sur ces questions-là"
et l'a appelé à en
"discuter avec l'Assemblée".

"Quand on est le chef d'une puissance nucléaire (...) on se fixe un cap: le soutien à l'Ukraine, sans embraser la région ou le monde. On détermine avec clarté des buts de guerre. Qui doivent conduire, in fine, à la paix retrouvée"
, a-t-il écrit sur X mardi matin.

Le député français LFI, François Ruffin.

Le président du Rassemblement national (RN, extrême droite) Jordan Bardella a quant a elle affirmé qu'Emmanuel Macron est en train de
"perdre son sang-froid".

"Le rôle de la France est d'incarner un chemin d'équilibre. Agiter le spectre d'un engagement de nos troupes face à une puissance nucléaire est un acte tout aussi grave qu'imprudent. Jour après jour, Emmanuel Macron semble perdre son sang-froid"
, a réagi M. Bardella sur X.

Le président du RN, Jordan Bardella.

De son côté la cheffe de file des députés RN Marine Le Pen s'est alarmée:
"Je ne sais pas si chacun se rend compte de la gravité d'une telle déclaration".
Et d'ajouter:

Emmanuel Macron joue au chef de guerre mais c'est la vie de nos enfants dont il parle avec autant d’insouciance. C'est la paix ou la guerre dans notre pays dont il s'agit.

"Cette déclaration lourde de terribles conséquences d'Emmanuel Macron s’est faite sans le moindre débat parlementaire. Cette position est-elle vraiment réfléchie ?",
s'est interrogé, de son côté, le président du parti Les Républicains (LR, droite) Eric Ciotti.

Ces déclarations des opposants français interviennent en réaction à l'éventualité d'envoyer des troupes occidentales en Ukraine, annoncée par le président Emmanuel Macron à l'issue d'une conférence internationale sur l'Ukraine, tenue mardi à Paris, avec la participation d'une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, notamment européens.


"Nous ferons tout ce qu'il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre",
avait déclaré le président français, notant que tout était
"possible pour atteindre cet objectif".

Selon Macron, l'envoi de troupes occidentales à l'avenir ne peut
"être exclu".

Pour rappel, le 24 février 2022, la Russie a déclenché une offensive en Ukraine, lui reprochant ses intentions de rejoindre l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan). L'Ukraine avait qualifié le refus russe de cette adhésion
"d'ingérence dans sa souveraineté".

À lire également:





#France
#Emmanuel Macron
#Ukraine
#Envoi de troupes
#RN
#LFI
#Gouvernement
#Politique
#Russie
#Guerre
il y a 2 mois