|

FNUAP: La moitié de la population de Gaza risque une famine imminente

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a averti dimanche, que la moitié de la population de la bande de Gaza court un risque de famine imminente, dont environ 15 000 femmes enceintes.

20:45 - 26/05/2024 Pazar
AA
Des enfants palestiniens recevant des rations de nourriture cuisinée dans le cadre d'une initiative de jeunes volontaires à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 mars 2024, alors que la faim est généralisée dans le territoire palestinien assiégé par le conflit entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas.
Crédit Photo : MOHAMMED ABED / AFP
Des enfants palestiniens recevant des rations de nourriture cuisinée dans le cadre d'une initiative de jeunes volontaires à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 5 mars 2024, alors que la faim est généralisée dans le territoire palestinien assiégé par le conflit entre Israël et le groupe militant palestinien Hamas.
Le Fonds a fait savoir, dans un post sur "X" ce qui suit:
"La moitié de la population de la bande de Gaza est menacée d'une famine imminente, dont environ 15 000 femmes enceintes. C'est incroyable et cela peut être évité".

"Quand les portes de l'aide se ferment, les portes de la famine s'ouvrent",
a ajouté l'organisation onusienne, soulignant la nécessité d'un cessez-le-feu immédiat à Gaza, car les habitants ont besoin d'aides humanitaires.

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une guerre dévastatrice dans la Bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une destruction massive des infrastructures, qui ont conduit Tel Aviv à comparaitre devant la Cour internationale de Justice pour
''génocide''.

Des groupes palestiniens estiment que des milliers de Palestiniens ont été détenus par les forces israéliennes dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.


Israël a également imposé un blocus paralysant sur la bande de Gaza, laissant sa population, en particulier les habitants du nord de Gaza, au bord de la famine.


La guerre israélienne a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Gaza, en raison de graves pénuries de nourriture, d'eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l'enclave ont été endommagées ou détruites, selon l'ONU.


Israël est accusé de génocide devant la Cour internationale de Justice (CIJ). Une décision provisoire rendue en janvier a ordonné à Tel-Aviv de mettre fin aux actes de génocide et de prendre des mesures pour garantir que l'aide humanitaire soit fournie aux civils de Gaza.


À lire également :









#Gaza
#FNUAP
#Fonds des Nations Unies pour la Population
#population de Gaza
#famine imminente
#Palestine
18 gün önce