|

La Côte d’Ivoire signe un contrat de recherche pétrolière avec une société locale

L’État de Côte d’Ivoire a signé le lundi 13 novembre 2023 un contrat de recherche et de partage de production avec une entreprise, dont les capitaux sont détenus par des Ivoiriens, sur le bloc CI-705, au large de Fresco, dans le Sud-Ouest du pays.

11:26 - 16/11/2023 jeudi
MAJ: 12:11 - 16/11/2023 jeudi
APANEWS
Crédit photo: ISSOUF SANOGO / AFP
Crédit photo: ISSOUF SANOGO / AFP
Ivory Coast Exploration Oil and Gas (ICE Oil and Gas), une société fondée par des Ivoiriens, a signé le lundi 13 novembre 2023, un Contrat de partage de production (CPP) avec Petroci Holding (société publique), en présence du ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie, Mamadou Sangafowa-Coulibaly.

Jacque Ayekoé N’Da, président de ICE Oil and Gas, géophysicien avec 35 ans d’expériences à Petroci Holding et Foxtrot, s’est félicité de l’opportunité offerte à ce groupe privé ivoirien pour participer à la recherche pétrolière. Ayékoé N’D a déclaré:


C’est une grande première dans notre pays et cela, grâce à la vision de M. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire qui a décidé d’ouvrir le secteur pétrolier aux nationaux.

Cette signature de contrat de recherche pétrolière a lieu dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement des ressources pétrolières et l’application du Contenu local dans le secteur des hydrocarbures.


"Notre souhait est de voir nos études aboutir à une découverte. Nous surmonterons les étapes de l’exploration pour atteindre le succès
", a-t-il promis. Quant à Mouctar Koné, Pdg de Hydrodrill, l’un des actionnaires de ICE, qui a, à son actif, près de 50 années d’expérience dans le secteur pétrolier en Côte d’Ivoire et à l’étranger, a relevé que cette signature est la parfaite illustration du Contenu local.

Pour sa part, Fatoumata Sanogo, directeur général de Petroci Holding, a salué ce paraphe qui a une saveur particulière, car il s’agit du premier Contrat de partage de production signé par sa structure avec un opérateur ivoirien.


Bienvenu Kouamé Essé, directeur général des hydrocarbures, relevant le professionnalisme et la transparence qui ont caractérisé les négociations, a expliqué que le bénéfice après les charges, est partagé à concurrence de 53% pour l’État et 47% pour le consortium ICE-Petroci Holding, bien meilleur que le contrat avec ENI qui était de 52,5%.

En ce qui concerne les engagements d’investissement au niveau des travaux de recherches, ils sont de 23 milliards FCFA sur les sept ans d’exploration.
"Petroci Holding est membre du consortium avec une participation initiale portée de 10% et une participation additionnelle de 17% sur le bloc CI-705, soit au total 27%, là où avec ENI c’est 23%"
, a précisé M. Essé décortiquant les termes du contrat.

Le ministre du Pétrole Sangafowa-Coulibaly a souligné que la vision de l’État porte sur la contribution de l’industrie extractive pour une croissance économique inclusive. La vision de l’État s’articule autour de trois leviers, l’obtention d’une part plus importante de l’État ; ensuite la mise en œuvre de la loi sur le Contenu Local et enfin amener les hommes d’affaires nationaux, à s’associer avec les experts nationaux.

La promotion du contenu local vise à permettre un recours plus accru à l’expertise de la main-d’œuvre locale et des entreprises nationales dans l’exploitation des ressources extractives ; et à favoriser des investissements dans l’exploration et l’exploitation des ressources pétrolières et minières.


Sangafowa-Coulibaly a pour ce faire, lancé un appel aux entreprises nationales afin qu’elles s’inscrivent dans cette dynamique de création de champions nationaux. ICE Oil and Gas est détenue par des experts ivoiriens du secteur pétrolier et gazier qui ont fait toute leur carrière à Petroci, Foxtrot et dans d’autres majors internationales.


À lire également:




#Côte d'Ivoire
#Afrique
#hydrocarburant
#énergie
#coopération
#entreprise
#pétrole
il y a 3 mois
default-profile-img