|

Vives réactions après qu'Israël a arrêté la diffusion en direct de l'Associated Press à Gaza

Alors que le porte-parole de l'ONU a exprimé mardi sa préoccupation après que le gouvernement israélien a interrompu la transmission en direct de l'Associated Press (AP) dans la bande de Gaza et saisi le matériel de l'agence de presse américaine, le National Press Club a exhorté Israël à restaurer l'équipement et la diffusion en direct.

10:43 - 22/05/2024 mercredi
MAJ: 11:39 - 22/05/2024 mercredi
AA
Les autorités israéliennes ont saisi mardi du matériel de diffusion appartenant à l'Associated Press, accusant l'agence de presse d'avoir violé une nouvelle loi sur les médias à Tel-Aviv, le 21 mai 2024.
Crédit Photo : @AP / X
Les autorités israéliennes ont saisi mardi du matériel de diffusion appartenant à l'Associated Press, accusant l'agence de presse d'avoir violé une nouvelle loi sur les médias à Tel-Aviv, le 21 mai 2024.
"J'ai vu les informations dans la presse israélienne ce matin. Franchement, c'est assez choquant"
, a déclaré, le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric aux journalistes.

"Je pense que les journalistes doivent pouvoir faire leur travail librement. L'Associated Press et tous les organes de presse devraient être autorisés à travailler sans aucun harcèlement"
, a-t-il ajouté.

Les remarques du responsable onusien interviennent après que des responsables israéliens ont saisi mardi une caméra et du matériel de diffusion appartenant à l'AP dans le sud d'Israël, accusant l'agence de presse d'avoir violé une nouvelle loi sur les médias en fournissant des images à Al Jazeera.

L'AP a dénoncé, mardi, la saisie par Israël de son matériel de diffusion en la qualifiant de
"recours abusif"
à la nouvelle loi sur les radiodiffuseurs étrangers, dans le contexte de l'assaut lancé par Tel-Aviv sur la Bande Gaza assiégée.

Publication de The Associated Press (AP).


Le National Press Club américain exhorte Israël à restaurer le matériel d'AP et la diffusion en direct de Gaza


De son côté, le National Press Club, la plus grande organisation professionnelle mondiale pour les journalistes basées aux États-Unis, a exhorté Israël à restaurer l'équipement et la diffusion en direct de l'Associated Press dans la bande de Gaza.


L'organisation a été
"amèrement déçue"
par la décision d'Israël de confisquer le matériel de diffusion de l'AP et de couper la diffusion en direct de Gaza, a déclaré la présidente du Club, Emily Wilkins. Dans un communiqué elle a ajouté:

Nous appelons Israël à revenir sur cette action trop agressive et à restaurer les équipements et la diffusion en direct de l'AP.

"Il n'y avait aucune raison stratégique pour ces actions, qui font partie d'un schéma d'agression commis par Israël contre les organisations journalistiques"
, a-t-elle affirmé.

Et de poursuivre:
"Nous appelons la presse israélienne à mettre l'accent sur ces actions dans sa couverture médiatique afin que les Israéliens soient pleinement conscients de ce que leur gouvernement fait en leur nom".

Déclarant que la vidéo de l'AP est la principale source visuelle d'informations pour les médias du monde entier, Wilkins a fait savoir ce qui suit:
"Cette transmission en direct de l'AP est la seule référence de diffusion de Gaza pour de nombreux diffuseurs dans le monde entier. C'est vital pour la couverture de cette affaire importante".

À lire également:


#ONU
#Conflit-israélo-palestinien
#Agence de presse américaine Associated Press
#Arrêter la diffusion en direct de l'AP
il y a 1 mois