|

L'Australie annonce la formation du phénomène météorologique El Niño

Le bureau météorologique australien a annoncé mardi la formation du phénomène météorologique El Niño, généralement associé à une hausse des températures et d'importantes sécheresses susceptibles d'entraîner des feux de forêts dévastateurs.

10:55 - 19/09/2023 Salı
MAJ: 12:23 - 19/09/2023 Salı
AFP
Crédit photo: HANDOUT / NOAA/GOES / AFP / ARCHIVE
Crédit photo: HANDOUT / NOAA/GOES / AFP / ARCHIVE

Karl Braganza, prévisionniste au sein du gouvernement, a déclaré qu'un phénomène El Niño s'est installé dans l'océan Pacifique, coïncidant avec la vague de chaleur printanière inhabituelle qui touche actuellement l'est de l'Australie.


M. Braganza a affirmé que ce phénomène météorologique va contribuer à réchauffer les océans, qui connaissent des températures records depuis avril. Selon lui:


Cet été (austral) sera plus chaud que la moyenne et certainement plus chaud qu'au cours des trois dernières années.

En juillet, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) avait estimé à 90% les chances de formation du phénomène au cours du second semestre 2023.


"L'arrivée d'El Niño augmentera considérablement la probabilité de battre des records de température et de déclencher une chaleur plus extrême dans de nombreuses régions du monde et dans les océans"
, avait souligné le secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas, dans le bulletin.

El Niño se produit en moyenne tous les deux à sept ans, et les épisodes durent généralement de neuf à douze mois.

Il s'agit d'un phénomène climatique naturel associé au réchauffement des températures de surface de l'océan dans le centre et l'est de l'océan Pacifique tropical. Mais l'épisode actuel
"s'inscrit toutefois dans le contexte d'un climat modifié par les activités humaines"
, avait indiqué l'OMM.

El Niño est généralement associé à une augmentation des précipitations dans certaines régions du sud de l'Amérique latine, du sud des États-Unis, dans la Corne de l'Afrique et en Asie centrale. Il peut provoquer de graves sécheresses en Australie, en Indonésie, dans certaines régions de l'Asie du Sud et en Amérique centrale.

En revanche, ses eaux chaudes peuvent alimenter les ouragans dans le centre et l'est de l'océan Pacifique, alors qu'elles peuvent freiner la formation d'ouragans dans le bassin atlantique.


À lire également:


#Environnement
#Australie
#Climat
#Météo
#El Niño
8 ay önce