|

Des milliers d'Israéliens dans la rue pour réclamer un accord d'échange de prisonniers et des élections anticipées

Des milliers de personnes ont défilé, samedi, dans plusieurs villes d'Israël pour exiger un accord d'échange de prisonniers avec les factions palestiniennes de la bande de Gaza et des élections anticipées.

10:18 - 26/05/2024 dimanche
MAJ: 09:36 - 26/05/2024 dimanche
AA
La police israélienne arrête un manifestant lors d'une manifestation de parents et de sympathisants d'Israéliens pris en otage demandant leur libération, dans la ville centrale de Tel Aviv, le 26 mai 2024.
Crédit Photo : JACK GUEZ / AFP
La police israélienne arrête un manifestant lors d'une manifestation de parents et de sympathisants d'Israéliens pris en otage demandant leur libération, dans la ville centrale de Tel Aviv, le 26 mai 2024.
La radio de l'Armée israélienne (publique) a rapporté que des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Kaplan (rebaptisée place de la Démocratie) et dans d'autres quartiers de Tel Aviv, notamment sur la
"place des Otages''
et devant le quartier général du ministère de la Défense, pour exiger un accord d'échange d'otages israéliens contre des prisonniers palestiniens.

Selon le quotidien privé Yedioth Ahronoth, le carrefour de Karkur, près de la ville de Haïfa, dans le nord, a vu la participation de milliers d'Israéliens à une manifestation réclamant la libération des otages, et la chute du gouvernement Netanyahu.

Les manifestants au carrefour de Karkur ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire les messages,
"Le pays brûle''
et
"Le gouvernement a abandonné les soldats et les otages."

Plusieurs manifestants ont bloqué le carrefour à la circulation en signe de protestation.


Yedioth Ahronoth a également signalé que des centaines de manifestants se sont rassemblés aux abords de la résidence privée de Netanyahu dans la ville de Césarée, dans le nord, réclamant un accord d'échange de prisonniers immédiat et imputant la pleine responsabilité du sort des otages au gouvernement Netanyahu.

Les manifestants à Césarée ont exigé le départ immédiat de Netanyahu et son gouvernement, selon le quotidien israélien.


D'autres points de rassemblement ont été les théâtres de manifestations similaires auxquelles ont participé des centaines d'Israéliens.


Netanyahu essuie les critiques de la rue israélienne, de politiques, et même de membres du cabinet de guerre israélien, pour sa gestion de la crise des otages détenus dans la bande de Gaza et son incapacité a trouver une solution qui garantit leur retour vivant en Israël.

Les Israéliens défilent dans les rues quasi quotidiennement pour demander des élections anticipées et la libération des otages détenus dans l'enclave palestinienne. Les principaux rassemblements se tiennent chaque samedi à Tel Aviv.


À lire également:



#Israël
#guerre
#Palestine
#élections anticipées
#accord d'échange de prisonniers
il y a 22 jours