|

Israel: Des manifestants israéliens réclament la démission de Netanyahou

Les familles des prisonniers israéliens détenus à Gaza par le Hamas ont organisé une manifestation samedi à Tel Aviv, au cours de laquelle elles ont vivement critiqué le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, et ont exigé sa démission.

Yenişafak
19:52 - 16/10/2023 lundi
Yeni Şafak
Famille d'otages israéliens du Hamas, à Tel Aviv, demandant leur libération et la démission de Netanyahou, le 14 octobre 2023. Crédit photo: AA
Famille d'otages israéliens du Hamas, à Tel Aviv, demandant leur libération et la démission de Netanyahou, le 14 octobre 2023. Crédit photo: AA
Selon le site d'actualités The Times of Israel, les manifestants se sont rassemblés devant le ministère de la Défense, et leur mécontentement s'est rapidement concentré sur la critique du Premier ministre. Ils ont scandé des slogans tels que
"En prison, Bibi (Netanyahou) !"
et
"Démission !".


La foule brandissait des banderoles avec des messages tels que
"Bibi (Netanyahu), tes mains sont souillées de sang"
,
"Nous avons été abandonnés"
,
"Rendez immédiatement les otages"
et
"Nous n'avons pas confiance, démissionnez."

Manifestant réclamant un accord de libération

Monica Levy, âgée de 62 ans et ayant perdu Mapal Adam, un membre de sa famille âgé de 25 ans, a déclaré que Netanyahu était principalement préoccupé par sa propre survie et qu'il était prêt à sacrifier tout le monde.

Elle a demandé que Netanyahu et son gouvernement
"rentrent chez eux"
car, selon elle, ils ont abandonné le peuple du sud et négligé la vie des habitants.
"Ils sont obsédés par leurs intérêts politiques mesquins"
, a déclaré Levy.

Le site web a noté qu'un seul manifestant pro-Netanyahu criait en soutien au gouvernement au milieu de la foule, avant d'être éloigné des autres manifestants par la police.


Manifestants israéliens

Des sources palestiniennes, y compris la chaîne Al-Aqsa affiliée au Hamas, ont rapporté samedi qu'un grand nombre de prisonniers israéliens détenus dans la bande de Gaza ont été tués ou blessés lors des frappes israéliennes en cours dans l'enclave.

Le Hamas avait réussi à capturer un nombre indéterminé d'Israéliens lors de son attaque contre les colonies et les installations militaires entourant Gaza le premier jour de l'opération Al-Aqsa Flood (Déluge d'al-Aqsa) le 7 octobre.


Le Hamas a annoncé lundi qu'il ne négocierait pas un échange de prisonniers sous le feu, selon un discours télévisé du porte-parole militaire des Brigades Al-Qassam, la branche militaire du mouvement.


À lire également :



#Bande de Gaza
#Benjamin Netanyahu
#Démission
#Manifestation
#Palestine
#Israël
#Gaza
il y a 9 mois