|

Europe: le volume de GNL a augmenté de 53,5 milliards de mètres cubes depuis février 2022

Depuis le début de la guerre russo-ukrainienne en février 2022, les pays de l'Union européenne, ainsi que la Türkiye et le Royaume-Uni, ont augmenté leur capacité d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL) de 53,5 milliards de mètres cubes pour atteindre 310,3 milliards de mètres cubes.

16:55 - 29/02/2024 Perşembe
AA
Selon les prévisions de l'IEEFA, la demande de GNL en Europe sera d'environ 135 milliards de mètres cubes d'ici 2030.
Crédit Photo : MARCO SABADIN / TERMINALE GNL ADRIATICO SRL / AFP
Selon les prévisions de l'IEEFA, la demande de GNL en Europe sera d'environ 135 milliards de mètres cubes d'ici 2030.

Selon les données relatives aux terminaux GNL et aux unités flottantes de stockage et de regazéification du GNL (FSRU) de l'Institute for energy economics and financial analysis (IEEFA) et de Gas Infrastructure Europe, le taux d'utilisation de 37 terminaux GNL en Europe a diminué de 63 % en 2022 à 58,5 % l'année dernière.


Quatre des huit terminaux GNL dont la capacité d'utilisation est inférieure à 50 % sont situés en France, tandis que les autres se trouvent en Italie, en Grèce, en Finlande et en Allemagne.


Selon les prévisions de l'IEEFA, la demande de GNL en Europe sera d'environ 135 milliards de mètres cubes d'ici 2030. Cela représente une capacité inutilisée d'environ 265 à 270 milliards de mètres cubes.

Sur le GNL importé par l'Europe l'année dernière, 46 % provenaient des États-Unis, 12,1 % du Qatar, 11,7 % de la Russie, 9,4 % de l'Algérie, 5,6 % du Nigeria et le reste d'autres pays.


Les pays qui ont importé le plus de GNL l'année dernière sont la France, l'Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l'Italie et la Türkiye, respectivement.

Sur le marché mondial, 70 % du GNL est exporté dans le cadre de contrats à long terme. Les 30 % restants sont donc vendus au plus offrant sur le marché au comptant.


De nombreux pays européens, qui n'utilisaient pas activement le GNL avant le déclenchement de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, se penchent sérieusement sur cette option depuis deux ans.

Les pays de l'Union européenne, ainsi que la Türkiye et le Royaume-Uni, ont augmenté leur capacité d'importation de GNL de 53,5 milliards de mètres cubes pour atteindre 310,3 milliards de mètres cubes depuis le début de la guerre russo-ukrainienne en février 2022, dans le cadre des efforts visant à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard de l'approvisionnement en énergie russe.


Ce chiffre était de 256,9 milliards de mètres cubes avant le début de la guerre. La capacité a été augmentée de 20,8 milliards de mètres cubes en 2022 et de 32,7 milliards de mètres cubes l'année dernière.


8 nouveaux terminaux ont été construits


Depuis février 2022, quatre terminaux ont été modernisés, un terminal fermé en Espagne a été réactivé et huit nouveaux terminaux ont été construits. Au cours de cette période, les capacités d'Adriatic LNG en Italie, de Gate aux Pays-Bas, de Fos Cavaou en France et de Krk en Croatie ont été augmentées.


Le terminal GNL d'El Musel en Espagne, dont la fermeture avait été décidée en 2012 en raison de la baisse de la demande de gaz naturel, a été réactivé en août 2023.


Une nouvelle capacité d'importation de GNL de 94 milliards de mètres cubes supplémentaires est en cours de planification en Europe, ce qui portera la capacité d'importation de GNL de la région à 405 milliards de mètres cubes, une capacité qui sera opérationnelle d'ici à 2030.

Les terminaux GNL en Europe


L'Espagne est le pays qui compte le plus grand nombre de terminaux GNL en Europe, avec 7 terminaux d'une capacité annuelle de 68,1 milliards de mètres cubes.


La Türkiye occupe la deuxième place avec une capacité totale de plus de 50 milliards de mètres cubes.

Le Royaume-Uni, qui possède 3 terminaux GNL d'une capacité annuelle de 48,1 milliards de mètres cubes, est suivi par la France avec 4 terminaux GNL d'une capacité de 39,5 milliards de mètres cubes, les Pays-Bas avec 2 terminaux de 24 milliards de mètres cubes, l'Italie avec 4 terminaux et une capacité d'importation de 20,9 milliards de mètres cubes, et l'Allemagne avec 3 terminaux de 16 milliards de mètres cubes.


À cela s'ajoutent les terminaux GNL de Zeebrugge, d'une capacité de 9 milliards de mètres cubes, en Belgique, le terminal GNL de Krk, d'une capacité de 2,9 milliards de mètres cubes, en Croatie, le terminal GNL Independence, d'une capacité de 4 milliards de mètres cubes, en Lituanie, et le terminal GNL de Revithoussa, d'une capacité de 7 milliards de mètres cubes, en Grèce.


En outre, le gouvernement grec prévoit plus de trois terminaux d'une capacité supérieure à 15 milliards de mètres cubes.


Des pays comme la Pologne, le Portugal, la Finlande et Malte se démarquent également avec des terminaux GNL et des projets d'expansion.


À lire également:



#Europe
#GNL
#Gaz
#Énergie
#Russie
#Royaume-Uni
#Türkiye
#Ukraine
#Guerre
#IEEFA
2 ay önce