|

France: Gabriel Attal fustige le soutien de Marine Le Pen à la Russie

Dans une réplique à l'Assemblée nationale, Gabriel Attal a fustigé le soutien de Marine Le Pen à la Russie. Estimant que le Premier ministre a répondu "par l'injure" et "l'outrage", la cheffe de file des députés du Rassemblement national,a quitté l'hémicycle après son intervention.

10:22 - 28/02/2024 mercredi
MAJ: 10:55 - 28/02/2024 mercredi
AA
La cheffe de file française des députés du Rassemblement national, Marine Le Pen.
Crédit Photo : EMMANUEL DUNAND / AFP
La cheffe de file française des députés du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Le Pen a fustigé les déclarations d'Emmanuel Macron de la veille concernant le déploiement éventuel de forces européennes en Ukraine.


"Le premier devoir d'un pays c'est de ne disposer de la vie de ses soldats que pour défendre son indépendance ou pour préserver son intégrité ou alors s'engager, si, dans le cadre d'une alliance des obligations ont été contractées",
s'est indignée la députée. Et d'ajouter:

Mais là sur un terrain extérieur, il faudrait intervenir militairement avec nos soldats ?

Répliquant à ces propos, le Premier ministre Gabriel Attal a pointé du doigt le
"cynisme"
de la député et son soutien à la Russie.

"On a failli y croire, on a failli croire quand on a commencé à vous entendre que vous dénonciez l'agression russe contre l'Ukraine alors même que vos députés européens ont systématiquement voté contre toutes les sanctions qui étaient proposées contre la Russie contre les oligarques"
, a-t-il déclaré.

"On a failli y croire quand on vous a vue avec le plus grand des cynismes rendre hommage à Alexeï Navalny, alors que vos députés ont refusé de voter les textes qui étaient proposés au Parlement européen en soutien à cet opposant russe mort dans les geôles de la Russie"
, a-t-il ajouté.

"Quand on regarde les positions qui sont les vôtres qui ont été les vôtres Madame Le Pen vous défendiez une alliance militaire avec la Russie il n'y a pas dix ans, il n'y a pas cinq ans, c'était, il y a juste deux ans dans votre programme pour l'élection présidentielle.

Si vous aviez été élue en 2022 on ne serait pas en train de fournir des armes aux Ukrainiens pour se défendre, on serait en train de fournir des armes pour la Russie pour écraser les Ukrainiens.

"C'est ça la réalité, c'était dans votre programme"
, a ajouté Attal. Et de poursuivre:

"
Quand on lit les enquêtes qui sont réalisées, notamment celle du Washington post du 30 décembre dernier il y a lieu de se demander si les troupes de Vladimir Poutine ne sont pas déjà dans notre pays je parle de vous et de vos troupes Madame Le Pen".

À lire également:



#France
#Gabriel Attal
#Marine Le Pen
#Gouvernement
#Russie
#Ukraine
#Politique
il y a 1 mois