|

Israël: La Knesset approuve, en première lecture, le budget pour les besoins de guerre

La Knesset, le Parlement israélien, a approuvé, ce mercredi, en première lecture, le budget général révisé, en fonction des besoins de guerre pour l'année 2023.

19:28 - 6/12/2023 mercredi
AA
La Knesset, le parlement israélien.
Crédit Photo : AA / AA
La Knesset, le parlement israélien.

Le budget doit encore être approuvé en deuxième et troisième lectures, avant d'entrer en vigueur, mais aucune date des prochains votes n'a encore été fixée.


La Société de radiodiffusion publique israélienne (KAN - officielle) a déclaré que 62 des 120 députés que compte la Knesset ont voté en faveur du budget, alors 53 voix s'y sont opposées, sachant que les membres restants se sont absentés du vote.

La KAN a souligné que les membres du Parti de l'unité nationale, dirigé par le ministre Benny Gantz au sein du Conseil militaire des ministres, s'étaient opposés au budget.


Gantz s’est opposé au maintien des budgets initiaux alloués aux Israéliens orthodoxes et aux colonies israéliennes en Palestine Occupée, et a exigé que l’on se concentre sur les besoins de guerre.

La Société de radiodiffusion israélienne a rapporté que le ministre israélien de l'Économie, membre du parti Likoud, Nir Barkat, s’était absenté du vote (sans en fournir les explications).


Le ministère israélien des Finances a revu ses estimations à la hausse, dans la journée du lundi, quant au coût de la guerre dans la bande de Gaza, avec un montant de 191 milliards de shekels (51 milliards de dollars), avec la poursuite des opérations aériennes, terrestres et maritimes pendant près de deux mois, selon ce qu'a indiqué le ministère des Finances.


Le week-end dernier, le gouvernement israélien a approuvé un budget supplémentaire
"sans précédent"
, d’une valeur de 8 milliards de dollars, pour répondre aux besoins de la guerre sanglante que Tel Aviv mène dans la bande de Gaza, depuis le 7 octobre.

Au cours des dernières semaines, des rapports israéliens et internationaux ont fait état des énormes répercussions de la guerre contre la bande de Gaza sur l’économie israélienne.

Israël a mobilisé 360 000 soldats et officiers de réserve, depuis le début de la guerre, ce qui a coûté cher au gouvernement et à l'économie, à cause du défaut de ceux qui servent dans les forces de réserve dans la vie civile.


Depuis le début de la guerre, Israël a également évacué environ un quart de million de colons du sud et du nord d’Israël, pour les loger dans des hôtels et dans des maisons d’hôtes aux frais du gouvernement, ce qui constitue un fardeau économique supplémentaire.


Depuis le 7 octobre dernier, l'armée israélienne mène une opération militaire meurtrière contre la bande de Gaza, qui a tué, jusqu’au soir du mardi, 16 248 Palestiniens, dont 7 112 enfants et 4 885 femmes, en plus de 43 616 blessés, et ce, outre des destructions massives infligées aux infrastructures et à une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes.


À lire également:




#Bande de Gaza
#Benny Gantz
#Budget 2023
#Guerre contre gaza
#Israel
#Knesset
#Likoud
#Palestine
#vote
#Vote en première lecture
il y a 2 mois
default-profile-img