|

L'Australie veut accorder la citoyenneté au vigile pakistanais de l'attaque dans un centre commercial

Le vigile pakistanais qui a été blessé samedi lors de l'attaque au couteau perpétrée dans un centre commercial de Sydney pourrait se voir offrir la citoyenneté australienne, a indiqué jeudi le Premier ministre Anthony Albanese.

10:40 - 18/04/2024 Perşembe
AFP
Bondi Junction Westfield est ouvert aux membres de la communauté pour rendre hommage aux victimes d'un coup de couteau dans le centre commercial de Sydney le 18 avril 2024.
Crédit Photo : Ayush Kumar / AFP
Bondi Junction Westfield est ouvert aux membres de la communauté pour rendre hommage aux victimes d'un coup de couteau dans le centre commercial de Sydney le 18 avril 2024.
Interrogé lors d'une interview à la radio sur la possibilité pour le gouvernement australien d'examiner la demande de citoyenneté du gardien de sécurité, M. Albanese a répondu:
"Oui, nous le ferons certainement".

Le vigile, nommé Muhammad Taha, avait déclaré plus tôt qu'il pensait
"mériter la reconnaissance et la considération de la citoyenneté"
après avoir été poignardé, lors d'une interview accordée au journal The Australian.

Il a précisé avoir été attaqué juste après son collègue pakistanais Faraz Tahir, l'une des six personnes tuées dans le vaste complexe commercial Westfield Bondi Junction.

L'agent de sécurité a souligné que le Français Damien Guerot, surnommé depuis
"l'homme au poteau"
, s'était vu offrir un permis de séjour permanent après être apparu dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux en train d'utiliser un poteau pour repousser l'agresseur, Joel Cauchi.

Le visa pour diplômés de M. Taha expire dans moins d'un mois, selon le journal.


Qualifiant le meurtre de Faraz Tahir de
"tragédie"
, M. Albanese a félicité M. Taha pour avoir
"affronté ce type, l'auteur de l'attentat, Joel Cauchi, samedi"
.
"C'est une preuve de courage extraordinaire"
, a-t-il dit.

Les deux hommes se sont mis en danger pour protéger des Australiens qu'ils ne connaissaient pas, a mis en avant M. Albanese.
"C'est à ce genre de courage que nous voulons dire merci, franchement",
a-t-il ajouté.

M. Albanese a annoncé que M. Guerot obtiendrait jeudi le statut de résident permanent qu'il demandait.

Le président français Emmanuel Macron a salué mardi M. Guerot et son compatriote Silas Despreaux pour avoir tenté d'arrêter l'assaillant du centre commercial.


À lire également:



#Australie
#Pakistan
#crime
#agression
#homicide
#Anthony Albanese
#Emmanuel Macron
#Asie
1 ay önce