|

Formule 1: Lewis Hamilton condamne les attaques d'Israël contre Rafah

Le septuple champion de Formule 1, Lewis Hamilton, demande la fin des attaques israéliennes en Bande de Gaza, malgré les tensions persistantes.

16:41 - 29/05/2024 mercredi
AA
Le pilote britannique de l'écurie Mercedes, Lewis Hamilton, a condamné les attaques israéliennes à Rafah. "Trop c'est trop", a déclaré le septuple champion du monde.
Crédit Photo : ANDREJ ISAKOVIC / AFP
Le pilote britannique de l'écurie Mercedes, Lewis Hamilton, a condamné les attaques israéliennes à Rafah. "Trop c'est trop", a déclaré le septuple champion du monde.

Les appels de Hamilton pour mettre fin aux attaques contre Gaza


Le septuple champion de Formule 1, Lewis Hamilton, a appelé à l'arrêt des attaques israéliennes contre la Bande de Gaza, qui se poursuivent depuis plus de sept mois, entraînant une catastrophe humanitaire.


"Trop c'est trop. Nous ne pouvons pas continuer à assister à cette tragédie sans rien dire. Le traumatisme et la terreur que vivent tant de personnes, et en particulier des enfants innocents, sont horribles. Cela doit cesser",
a écrit le pilote britannique de Mercedes, âgé de 39 ans, dans une story Instagram publiée mardi.

Hamilton a également partagé une vidéo sur les enfants vivant à Rafah, la ville du sud de la Bande de Gaza qu'Israël a envahie en dépit d'une ordonnance de la Cour internationale de justice qui s'y opposait. Dimanche, une frappe aérienne visant un camp de tentes dans cette ville a tué au moins 45 personnes et déclenché des incendies qui se sont rapidement propagés dans les logements de fortune.


Les conséquences humanitaires du conflit


Israël poursuit son offensive meurtrière contre la Bande de Gaza à la suite de l'attaque lancée le 7 octobre 2023 par le Hamas, et ce en dépit d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies exigeant un cessez-le-feu immédiat dans l'enclave.


Plus de 36 000 Palestiniens ont été tués depuis, dont une majorité de femmes et d'enfants, et de vastes pans de la Bande de Gaza sont en ruines en raison d'un blocus paralysant visant les denrées alimentaires, l'eau potable et les médicaments. L'incursion israélienne à Rafah, lancée début mai, a forcé un million de personnes à fuir la ville.


A lire également:



#Bande de Gaza
#Formule 1
#Israel
#Lewis Hamilton
#Palestine
#Rafah
#attaques israéliennes
#Hamas
#conflit israélo-palestinien
il y a 23 jours