|

Des agriculteurs polonais bloquent un passage frontalier avec l'Allemagne

Des agriculteurs polonais ont bloqué lundi un point de passage frontalier avec l'Allemagne pour protester contre les réglementations vertes européennes et l'importation des céréales ukrainiennes vers l'UE, ont constaté des journalistes de la presse française.

La rédaction
18:26 - 26/02/2024 Pazartesi
AFP
Des agriculteurs manifestent avec leurs tracteurs en bloquant l'autoroute A12 entre Slubice en Pologne et Francfort (Oder) le long de la rivière Oder dans l'est de l'Allemagne, le 26 février 2024.
Crédit Photo : MANUEL GENOLET / AFP
Des agriculteurs manifestent avec leurs tracteurs en bloquant l'autoroute A12 entre Slubice en Pologne et Francfort (Oder) le long de la rivière Oder dans l'est de l'Allemagne, le 26 février 2024.

Des tracteurs ont été installés à partir de dimanche en travers de l'autoroute A2, bloquant ce point de passage important, situé au sud de la petite ville polonaise de Slubice, séparée par le fleuve Oder de la ville allemande de Francfort-sur-l'Oder.


Christopher Janicki, un des manifestants a déclaré à l'AFP:


Nous, agriculteurs polonais, sommes ici car nous n'acceptons plus les régulations vertes de l'Union européenne.

Et
"l'importation incontrôlée de céréales venues d'autres pays de l'UE"
, a-t-il ajouté.

Des protestations d'agriculteurs se déroulent depuis plusieurs semaines en Pologne, les fermiers bloquant des routes à travers le pays et les postes frontaliers avec l'Ukraine.


La Pologne compte parmi les plus grands soutiens de l'Ukraine depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine en février 2022. 


Mais leurs relations ont été empoisonnées ces derniers mois par des contentieux commerciaux, notamment par l'ouverture, par Bruxelles, des frontières européennes aux produits agricoles ukrainiens qui, selon les agriculteurs polonais, ne respectent pas les normes de l'UE.

M. Janicki a déploré:


Les agriculteurs polonais ont leurs entrepôts pleins et ne peuvent pas écouler leur marchandise.

"Si on ne peut pas vendre de céréales, on ne peut pas gagner d'argent et poursuivre notre production
", a-t-il ajouté.

Des cas isolés de denrées agricoles ukrainiennes déversées sur les routes ou sur les voies ferrées ont aussi été enregistrés près de la frontière polono-ukrainienne.

Vendredi, le gouvernement polonais a indiqué à l'AFP que Varsovie et Kiev étaient
"loin d'un accord"
sur l'importation des produits agricoles ukrainiens.

Le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal a de son côté déclaré que l'Ukraine se réservait
"le droit d'appliquer des mesures de rétorsion".

À lire également:



#Pologne
#Colère des agriculteurs
#Allemagne
#Manifestation
#Importation
#Céréales ukrainiennes
5 ay önce