|

France: le syndicat des agriculteurs annonce la poursuite des actions

Les agriculteurs français vont mener "des actions sur le terrain dans les quinze jours qui viennent", a annoncé dimanche le président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), Arnaud Rousseau.

14:53 - 4/03/2024 Pazartesi
AA
Le président de la FNSEA, Arnaud Rousseau.
Crédit Photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Le président de la FNSEA, Arnaud Rousseau.
Ces actions pourraient même durer
"au-delà"
des quinze jours évoqués, a-t-il précisé.

Selon le dirigeant du syndicat majoritaire des agriculteurs
"les braises sont encore brûlantes"
du côté des exploitants qui réclament encore des mesures facilitant l'exercice de leur profession.

Arnaud Rousseau qui réclame des
"réalisations concrètes",
a souligné:

Il y a beaucoup de choses qui ont été mises sur la table, beaucoup d'annonces qui ont été faites. Maintenant le sujet pour nous c'est de les rendre concrètes pour qu'elles puissent être visibles dans les exploitations.

Il reconnaît, par ailleurs, que "
toutes les enquêtes d'opinion montrent qu'il y a eu un mouvement du monde agricole vers une partie de l'extrême-droite"
et qui convainc de plus en plus les agriculteurs même si
"le prisme de la FNSEA est d'être un syndicat professionnel"
qui
"ne donnera pas de consignes de vote"
aux prochaines élections européennes.

Après cette intervention télévisée, la chaîne française a invité le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau qui a pour sa part indiqué qu'il souhaitait "
continuer à travailler"
pour
"lever les doutes"
sur les avancées du gouvernement en la matière.

Il a enfin fait savoir que le président Emmanuel Macron
"souhaite rencontrer les organisations syndicales et les filières".

J'ai toujours dit que cette colère était suffisamment profonde pour ne pas penser qu'un seul acte allait résoudre la question (...)

"Le temps de la contestation a eu lieu, nous avons posé sur la table un certain nombre de propositions"
, a-t-il plaidé à quelques heures de la fermeture du salon de l'agriculture.

Pour rappel, les agriculteurs français ont multiplié, depuis fin janvier, les actions et les blocages routiers, afin pour réclamer une hausse de leurs rémunérations et une simplification des normes auxquelles ils sont soumis par l'UE.

Malgré des annonces rapides du Premier ministre Gabriel Attal, quelques jours après sa nomination à Matignon, les agriculteurs poursuivent le mouvement à une moindre échelle mais restent mobilisés.


À lire également:






#France
#FNSEA
#Arnaud Rousseau
#Colère des agriculteurs
#Extrême droite
#Agriculture
2 ay önce