|

Hamas: Borrell a violé les normes diplomatiques en jetant le discrédit sur le droit de résistance des Palestiniens

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, a ‘’dépassé les limites de la décence et violé les normes diplomatiques’’ en tentant de jeter le discrédit sur le droit de résistance du peuple palestinien ‘’à l’occupation israélienne’’, a estimé le mouvement de résistance islamique Hamas.

23:38 - 17/11/2023 Cuma
MAJ: 23:46 - 17/11/2023 Cuma
AA
Borelle a également rencontré le Président de l'Autorité Palestinienne. Crédit photo: compte X de Josep Borell
Borelle a également rencontré le Président de l'Autorité Palestinienne. Crédit photo: compte X de Josep Borell
C’est ce qui ressort d’un communiqué du Hamas, rendu public vendredi, en réaction aux propos tenus par Borrell lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, à Ramallah lors de laquelle il a qualifié les actions du Hamas de
‘’terroristes’’.

"Borrell a dépassé les limites de la décence et violé les normes diplomatiques lorsqu’il a tenté de jeter le discrédit sur le droit de résistance du peuple palestinien à l’occupation israélienne"
, a estimé le Hamas, soulignant que
"ce droit est garanti par le droit international mais il est dépourvu de toute valeur aux yeux de Washington et de l’Union européenne qui ont donné leur feu vert à l’occupation pour perpétrer davantage de massacres contre notre peuple".

Le Hamas a condamné les déclarations de Borrell et a pointé la responsabilité du diplomate européen dans "
la justification des massacres perpétrés par l’occupation [israélienne] qui a tué femmes et enfants, et violé le caractère sacré des hôpitaux et des écoles (...) au nom du droit de l'entité (Israël, ndlr) à se défendre".

Le mouvement de résistance islamique a insisté, en outre, sur "le droit du peuple palestinien à résister à l'occupation en tant que détenteur de la souveraineté sur ses terres", soulignant
"qu’il n’appartient à quiconque de lui dicter sa loi. Notre peuple restera attaché à ses droits légitimes jusqu'à ce que l'occupation soit vaincue et l'État palestinien soit établi avec Jérusalem pour capitale".

Plus tôt ce vendredi, Borrell a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec Shtayyeh :
"Les actes terroristes perpétrés par le Hamas le 7 octobre ont porté préjudice au peuple palestinien et aux objectifs de la Palestine (…) Nous exhortons le Hamas à libérer les otages".

Dimanche, le chef de la diplomatie de l’UE avait déclaré dans un message sur X :
"Nous condamnons l'utilisation par le Hamas d'hôpitaux et de civils comme boucliers humains ». Borrell a également appelé les civils palestiniens à « quitter les zones de combat".​​​​​​​


Pour le quarante-deuxième jour consécutif,​ l’armée israélienne mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza. Les raids de l’aviation israélienne ont rasé des quartiers entiers, tué 12 000 Palestiniens - dont 5 000 enfants et 3 300 femmes, et blessé 30 000 autres, selon le dernier bilan communiqué par le gouvernement du Hamas à Gaza.

A lire également:




#chef de la diplomatie de l’Union européenne
#discrédit sur le droit de résistance des Palestiniens
#Hamas
#Josep Borrell
6 ay önce