|

Israël détient encore sept prisonnières palestiniennes depuis l'avant-guerre sur la Bande de Gaza

Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré lundi que les autorités israéliennes continuaient de détenir sept prisonnières, depuis l'avant-guerre sur la Bande de Gaza, le 7 octobre dernier.

23:35 - 27/11/2023 lundi
MAJ: 23:35 - 27/11/2023 lundi
AA
Les enfants de la prisonnière palestinienne Aya Al-Khatib, devant la prison d'Israël "Ad-Damoun", cherchant leur mère qui leurs manquent le premier jour de l'Aïd Al-Fitr, le 24 mai 2021. Crédit photo: X
Les enfants de la prisonnière palestinienne Aya Al-Khatib, devant la prison d'Israël "Ad-Damoun", cherchant leur mère qui leurs manquent le premier jour de l'Aïd Al-Fitr, le 24 mai 2021. Crédit photo: X
Le club (ONG) a déclaré que parmi les prisonnières figuraient trois femmes originaires des territoires occupés en 1948 (Israël),
à savoir Chatila Abou Iyada, arrêtée en 2016 et condamnée à 16 ans de prison et Asmaa Abou Tikfa, arrêtée en avril dernier (pas encore condamnée), ainsi que Aya Al-Khatib,
arrêtée de nouveau en septembre 2023, après avoir purgé une peine d'environ deux ans de prison, puis assignée à résidence. Elle est condamnée à quatre ans d'emprisonnement.
La détenue Aya Al-Khatib, 34 ans, originaire des territoires palestiniens occupés en 1948, entre dans sa deuxième année de détention dans les prisons de l'occupation israélienne.

Le club a expliqué qu'Israël continuait de détenir deux prisonnières de la ville de Jérusalem-Est, à savoir
Nawal Fateha, arrêtée en 2020
et condamnée à 8 ans de prison et l'enfant
Noufoudh Hammad,
arrêté en 2021 et condamnée récemment à 12 ans de prison.

Deux autres détenues sont originaires de la ville de Jénine :
Itaf Jaradat, arrêtée en 2021 et Yasmine Chaâbane, arrêtée en 2022
et condamnée à 6 ans de prison.

Vendredi et samedi, Israël a libéré 31 prisonnières palestiniennes détenues avant le 7 octobre, dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers, alors qu’il n’a libéré aucune prisonnière arrêtée après cette date.


L'association France-Palestine Solidarité avait diffusé y'a 3 ans, le portrait des femmes prises en otage par Israël.

Vendredi, la trêve humanitaire temporaire entre Israël et les factions palestiniennes est entrée en vigueur à 07h00 heure locale (05h00 GMT) pour une durée de 4 jours, et a été prolongée de deux jours.


A lire également:





#Prisonnières
#Accord
#Bande de Gaza
#Israël
#Palestiniennes
#otages
#libérations de prisonnières
#prisonnières palestininiennes
il y a 5 mois