|

Palestine: 7 170 Palestiniens arrêtés depuis le 7 octobre 2023

Le nombre de détenus en Palestine occupée a augmenté ce jeudi à 7 170 Palestiniens depuis le 7 octobre, suite à 18 nouvelles arrestations menées par l'armée israélienne durant les dernières 24 heures.

13:30 - 22/02/2024 Perşembe
AA
Des soldats israéliens arrêtent un homme lors d'un raid en Palestine occupée.
Crédit Photo : JAAFAR ASHTIYEH / AFP / Archive
Des soldats israéliens arrêtent un homme lors d'un raid en Palestine occupée.
La Commission palestinienne pour les affaires des prisonniers et ex-prisonniers (gouvernementale) et le Club des prisonniers palestiniens (non gouvernemental) ont déclaré dans un communiqué commun que
"le nombre total d'arrestations depuis le 7 octobre s'est élevé à environ 7 170, incluant ceux qui sont toujours détenus et ceux qui ont été libérés après leur arrestation".

Selon le communiqué,
"l'armée israélienne a arrêté au moins 18 citoyens de Palestine, parmi lesquels une femme et deux enfants, depuis mercredi jusqu'à jeudi matin".

Les arrestations se sont concentrées
"dans la ville de Beit Rima, à l'ouest de Ramallah (centre), alors que le reste des arrestations s'est réparti entre les gouvernorats de Jéricho (est), Hébron (sud), Naplouse (nord) et Jérusalem"
, selon le communiqué.

Dans ce même contexte, les deux organisations palestiniennes ont déploré des
"actes généralisés d'abus, de passages à tabac graves et de menaces contre les détenus et leurs familles, outre les actes de sabotage et de destruction des maisons des citoyens, et la confiscation d'argent et de véhicules".

Le nombre total de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes dépasse désormais les 9 000 détenus, dont 3 484 détenus administratifs et 606 classés comme
“combattants irréguliers“
originaires de Gaza, selon les données des deux institutions jusqu'à la fin janvier dernier.

La détention administrative est une décision ordonnée par une armée israélienne qui prétexte une menace sécuritaire, sans acte d'accusation ni procès, pour une durée reconductible de 6 mois.

Malgré sa comparution pour
“génocide"
devant la Cour internationale de justice, Israël continue de cibler des maisons, des hôpitaux, des lieux de culte, entre autres bâtiments civils dans la bande de Gaza et dans plusieurs villes palestiniennes en Palestine et Jérusalem.

Depuis le 7 octobre, Israël mène des opérations militaires meurtrières contre la bande de Gaza, faisant des dizaines de milliers de victimes, dont la plupart sont des femmes et des enfants, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une détérioration alarmante des infrastructures et des biens, selon des bilans palestiniens et onusiens.

Parallèlement aux agressions, Israël a renforcé son emprise sécuritaire et ses opérations militaires dans les villes et les villages de Palestine, faisant des centaines de tués, de blessés et de prisonniers.


À lire et à voir également:



#​​​​​​​Palestine occupée
#Conflit israélo-palestinien
#Palestine
#Prisonniers palestiniens
#Armée d’occupation israélienne
#Arrestations de Palestiniens
#Club des prisonniers palestiniens
#Israel
2 ay önce