|

Signature de 20 accords prévue lors de la visite du président turc en Irak ce lundi

"Des dispositions préliminaires ont été finalisées pour la signature de plus de 20 accords lors de la visite de notre président [Erdogan] en Irak", a déclaré Hakan Fidan, le ministre turc des Affaires étrangères.

17:50 - 21/04/2024 dimanche
MAJ: 17:22 - 21/04/2024 dimanche
AA
Le président turc et chef du AK Parti, Recep Tayyip Erdogan, s'adresse à ses partisans lors d'un meeting de campagne électorale à Istanbul, le 24 mars 2024.
Crédit Photo : Yasin AKGUL / AFP
Le président turc et chef du AK Parti, Recep Tayyip Erdogan, s'adresse à ses partisans lors d'un meeting de campagne électorale à Istanbul, le 24 mars 2024.

Le chef de la diplomatie turque animait ce dimanche à Istanbul une conférence de presse avec son homologue mauritanien, Mohamed Salem Ould Merzoug, en visite en Türkiye.


"Notre objectif est d'établir des relations propices à la stabilité, à la prospérité et au développement de la région, d'institutionnaliser nos relations dans ce sens et de faire de notre mieux pour développer l'ordre et la prospérité dans la région"
, a expliqué Hakan Fidan au sujet de la prochaine visite du président turc en Irak, lundi.

Dans le cadre de sa visite en Irak, Erdogan se rendra à Bagdad et à Erbil. Il rencontrera le Premier ministre irakien Mohammed Chia Al-Soudani à Bagdad et tiendra une réunion de travail, à l'issue de laquelle des accords seront signés.


Le président Erdogan rencontrera également son homologue irakien Abdel Latif Rachid, a indiqué Hakan Fidan.

Cette visite fait suite aux voyages effectués à Bagdad en mars dernier par Hakan Fidan, le ministre de la Défense, Yasar Guler, le chef de l'Organisation nationale du renseignement (MIT), Ibrahim Kalin, et le vice-ministre de l'Intérieur, Munir Karaloglu.


La Türkiye appelle la communauté internationale à reconnaître l'État palestinien


En outre, le ministre turc des affaires étrangères a appelé la communauté internationale à s'opposer au veto américain à la candidature de la Palestine aux Nations unies et à reconnaître l'État palestinien.


"Il est injuste que la Palestine ne soit pas autorisée à devenir membre de l'ONU. Nous appelons la communauté internationale à s'opposer à cette injustice et à reconnaître l'État de Palestine"
, a-t-il dit.

Et d'ajouter:


Tout comme la Türkiye, la Mauritanie adopte également une politique sensible à l'égard de la question palestinienne, en particulier de la situation à Gaza, et apporte tout le soutien possible.

Hakan Fidan a en outre souligné la
"grande solidarité"
de la Türkiye et de la Mauritanie à l'égard de la bande de Gaza.

"Nous poursuivrons notre coopération en vue d'un cessez-le-feu urgent et de l'acheminement ininterrompu de l'aide humanitaire"
, a ajouté le chef de la diplomatie turque.

Hakan Fidan a également assuré que les efforts de la Türkiye et de la Mauritanie se poursuivront
"sans interruption jusqu'à ce qu'un État palestinien indépendant et souverain, avec sa capitale à Jérusalem-Est et son intégrité territoriale, soit établi sur la base des frontières de 1967".

À lire également:



#Irak
#Recep Tayyip Erdogan
#Türkiye
#Visite
il y a 1 mois