|

Tourisme au Bénin: Ganvié, unique en Afrique

La rédaction
20:02 - 19/10/2023 Perşembe
Yeni Şafak

Le Bénin regorge de plusieurs sites touristiques. L’un d’eux est inédit dans toute l’Afrique. Il s’agit de Ganvié, la cité lacustre où plus de 25 mille âmes vivent dans des maisons construites sur pilotis.

À l’embarcadère d’Abomey-Calavi sont disposés de part et d’autre soit des taxis, soit des moyens privés de locomotion des habitants de Ganvié. Ces pirogues constituent l’unique moyen de déplacement des populations et visiteurs de la cité lacustre de Ganvié.


Ce village du Bénin est implanté sur le lac Nokoué depuis 1710. Les premiers peuples fuyaient la traite négrière sur la terre ferme et se sont réfugiés ici. Résident à Ganvié les hommes et femmes de l’eau.

La principale activité des "TOFFINS", habitants de Ganvié est la pêche. Andréa est restauratrice et gère avec sa mère un hôtel à Ganvié.
"Ici il n’y a pas de terre ferme. Du coup nous ne faisons pas de l’agriculture. Mais nous faisons la pêche. Les hommes vont pêcher les poissons et les femmes les vendent sur la terre ferme"
, explique-t-elle.

Pas d’agriculteurs !


La pêche se fait ici au filet mais surtout et beaucoup à travers leurs champs appelés "ACADJA", ce sont des pièges à poisons faits de bois, des amas de branchages enfouis dans l’eau dans lesquels les poissons se réfugient, se nourrissent et se reproduisent.


Ce décor pittoresque fascine beaucoup de touristes qui apprécient cette communion avec la nature. Solange Koblan vient de la Côte d’Ivoire. Elle découvre la vie qui se mène à Ganvié.
"Quand je vois des hommes, femmes et enfants dans une pirogue, pagaie en mains, en train de naviguer, je n’ai pas l’impression que ce sont des intrus. Ce sont des personnes qui vivent réellement avec la nature"
, déclare la touriste ivoirienne sidérée par le mode de vie des Toffins de Ganvié.

La pirogue fait partie de la vie à Ganvié. Dans chaque ménage, on en trouve jusqu’à trois au moins. Tout se fait au moyen de la barque. Même le commerce ambulant et flottant se transporte dans la pirogue. Quand on vit à Ganvié l’on se contente de l’essentiel pour ne pas polluer les eaux du lac.

"Quand on vit sur l’eau, on ne fait pas de gaspillage. On vit avec le peu de ressource qu’on a. Il en est de même pour les objets matériels"
, constate Solange Koblan, la touriste ivoirienne.

La Venise africaine 


Les Européens l’appellent "La Venise de l’Afrique".
Ganvié est une pure merveille inscrite depuis 1996 sur la liste indicative de l’UNESCO. Les maisons ici sont bâties sur des pilotis quoiqu’avec la modernisation nombre d’habitants fassent du remblai pour disposer d’une terre artificielle pour construire un bâtiment avec des matériaux solides mais les vraies piaules sont en bois.

Romuald Vissoh


À lire également:


#Bénin
#Ganvié
#Afrique
#tourisme
#Abomey-Calavi
#Lac Nokoué
4 ay önce
default-profile-img