|
Les données PMI de la Turkiye sont positives mais notre plus grand marché donne des signaux négatifs !

Comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises dans mes articles précédents, nous suivons les données de l'indice PMI manufacturier (indice des directeurs d'achat) compilées par la Chambre d'industrie d'Istanbul comme l'un des principaux indicateurs de la croissance économique.

Selon les dernières données, l'indice PMI manufacturier ISO Turkiye était de 51,5 en juin,
ce qui indique que l'amélioration modérée du secteur manufacturier s'est poursuivie pour le troisième mois consécutif. Lorsque nous analysons les détails des dernières données, nous constatons que le développement le plus important qui attire l'attention est la forte augmentation de la production de l'industrie manufacturière, qui s'est accélérée par rapport aux mois précédents.

D'autre part, nous observons que
les nouvelles commandes augmentent depuis quatre mois,
mais que l'augmentation en juin est restée relativement plus faible par rapport aux mois précédents. Si l'évolution intérieure est ainsi favorable, les données en provenance de l'Union européenne, notre principal marché d'exportation, ne sont pas très encourageantes.

Comme vous le savez, 46,6 % du commerce extérieur de la Turkiye se fait avec les pays de l'UE.
À cet égard, l'évolution de la situation dans ces pays nous concerne de très près. Les données PMI de la zone euro pour le mois de juin ont été annoncées au cours de la semaine.
L’indice PMI, pour “Purchasing Manager’s Index” (indice des directeurs des achats), est un indicateur permettant de connaître l’état économique d’un secteur.

Selon les données préliminaires,
l'indice PMI de la zone euro s'est arrêté en juin,
signalant une nouvelle faiblesse de l'économie après la reprise de courte durée du printemps. L'indice PMI composite de la zone euro, corrigé des variations saisonnières, est tombé à 50,3 en juin, contre 52,8 en mai, soit le niveau le plus bas depuis janvier. L'indice PMI de l'industrie manufacturière est tombé à 43,6 en juin, le niveau le plus bas des 37 derniers mois. Les entrées de commandes ont diminué pour la première fois depuis janvier, la croissance de l'emploi s'est ralentie et les prévisions de production se sont également détériorées.
En bleu : Le PMI des cinq premier pays dont la Türkiye exporte et en rouge le PMI de la Türkiye
En plus des données ci-dessus, les données PMI de production des 5 pays vers lesquels la Turkiye exporte le plus ne sont pas de bon augure.
En outre, les prévisions de commandes à l'exportation pour les trois prochains mois continuent de diminuer. À cet égard, il serait bénéfique pour la Turkiye de déterminer ses stratégies pour la période à venir en tenant compte de ces perspectives négatives sur ses principaux marchés d'exportation.
A lire également :




#Economie
#Inflation
#Turquie
#exportation
#PIB
10 ay önce
Les données PMI de la Turkiye sont positives mais notre plus grand marché donne des signaux négatifs !
Ce qui se passe au Soudan ne se limite pas au Soudan
"Les tentes de solidarité avec la Palestine" à l’université de Columbia
Un grand départ pour les relations Türkiye-Irak
Hypocrisie
Ne vous laissez pas distraire avec Israël-Iran, un génocide est en cours à Gaza