|

L'armée israélienne a "accepté" l'échange des prisonniers avec le Hamas

Une chaîne officielle israélienne Kan a déclaré, au soir de ce mardi, que l'armée israélienne avait "accepté" l’accord d'échange de prisonniers avec le mouvement Hamas, estimant que les jours de trêve pourraient être mis à profit pour réorganiser ses rangs des forces armées, en vue d'étendre les opérations terrestres au sud de la bande de Gaza.

09:54 - 22/11/2023 mercredi
MAJ: 11:03 - 22/11/2023 mercredi
AA
Des parents et des sympathisants de Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes ont organisé un sit-in devant la Croix-Rouge à Ramallah, en Cisjordanie, le 21 novembre 2023. Crédit photo: JAAFAR ASHTIYEH / AFP
Des parents et des sympathisants de Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes ont organisé un sit-in devant la Croix-Rouge à Ramallah, en Cisjordanie, le 21 novembre 2023. Crédit photo: JAAFAR ASHTIYEH / AFP
La chaîne Kan, affiliée à l’autorité officielle de radiodiffusion, a déclaré qu’il y a eu des délibérations au sein de l’armée israélienne durant les derniers jours
"concernant l’accord d’échange et son importance pour l’action militaire"
.

"Il est possible de dire que l'armée israélienne accepte l'accord sans réserve au stade actuel, et ils disent dans l'armée que la trêve peut être exploitée pour réorganiser les forces sur le terrain et préparer l'extension de la manœuvre vers le sud de la bande de Gaza"
, a ajouté la même source.

Selon la Kan, l’accord inclut un cessez-le-feu de 4 jours et la libération de 50 prisonniers israéliens (femmes et enfants) pendant ces quatre jours, en échange de la libération par Israël de 150 prisonniers palestiniens détenus dans ses prisons, dont des femmes et des enfants aussi.

Israël affirme que 239 de ses citoyens, militaires et civils, ont été capturés par le Hamas et emmenés à Gaza, depuis le 7 octobre dernier.


Le Hamas propose à Tel-Aviv de libérer un certain nombre de prisonniers israéliens, y compris ceux qui portent des nationalités étrangères, en échange d'une trêve de plusieurs jours, de l'entrée de carburant et de nourriture à Gaza et de la libération des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

Pour la 46ᵉ journée consécutive, l'armée israélienne mène une opération militaire meurtrière contre Gaza, tuant plus de 14 128 Palestiniens, dont plus de 5 840 enfants et 3 920 femmes, et blessant plus de 33 000 personnes, dont la majorité, 75 %, est composée de femmes et d'enfants, selon au bureau des médias du gouvernement de Gaza.


À lire également:


#Palestine
#Hamas
#Israël
#Accord
#armée d’occupation israélienne
#Bande de Gaza
#Echange de prisonniers
il y a 6 mois