|

Les cours du pétrole augmentent sur fond de tensions au Moyen-Orient

Les cours du pétrole ont légèrement augmenté lors des échanges matinaux de ce mardi, à un moment où les marchés guettent davantage d'indices sur l'état de l'offre dans un contexte de tensions au Moyen-Orient.

13:17 - 6/02/2024 mardi
AA
Cette photo prise le 12 mars 2020 montre une vue des installations de production de pétrole dans le champ pétrolifère d'Al-Omar, dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie.
Crédit Photo : Delil SOULEIMAN / AFP (Archive)
Cette photo prise le 12 mars 2020 montre une vue des installations de production de pétrole dans le champ pétrolifère d'Al-Omar, dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie.

Le baril de Brent de référence internationale s'est échangé à 78,19 dollars le baril à 10 h 28 heure locale (07 h 28 GMT), avec une hausse de 0,26 % par rapport au cours de clôture du lundi qui avait fixé le cours à 77,99 dollars le baril.


Le baril américain de référence West Texas Intermediate (WTI) s'est, pour sa part, échangé à 72,97 dollars le baril, avec une hausse de 0,26 % par rapport au cours de 72,78 dollars le baril qui avait clôturé les échanges du lundi.


Les craintes d'une extension du conflit au Moyen-Orient à d'autres pays, qui pourrait perturber davantage les voies d'approvisionnement, ont soutenu la hausse des cours du baril de brut.

Les États-Unis mènent des
"frappes d'autodéfense"
contre des drones de surface navals (USV) dans les régions du Yémen contrôlées par le groupe des Houthis.

Les Houthis ciblent les navires cargos en mer Rouge détenus ou exploités par des compagnies israéliennes transportant des marchandises vers et depuis Israël, et ce, en représailles aux attaques de l'État hébreu contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre 2023.


Les États-Unis ont également mené des frappes aériennes, dans la journée du vendredi, contre la Force d'élite iranienne Al-Qods, affiliée au Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) en Iran et des milices soutenues par l'Iran en Irak et en Syrie, et ce, à la suite d'une attaque par un drone suicide qui a tué 3 soldats américains en Jordanie, le mois dernier.


Les investisseurs portent également leur attention sur la visite du Secrétaire d'État américain, Antony Blinken, au Moyen-Orient.

Blinken est arrivé lundi en Arabie Saoudite dans une première étape de sa tournée régionale dans le cadre des efforts visant à instaurer un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.


La tournée du Secrétaire d'État devrait se poursuivre jusqu'au 8 février avec des escales en Égypte, au Qatar, en Israël et en Cisjordanie occupée.


À lire également :







#Antony Blinken
#Baril de Brent
#Cours du pétrole
#Escalade des tensions
#Groupe des Houthis
#Hausse des cours du pétrole
#Mer Rouge
#Moyen-Orient
#Yémen
il y a 5 mois