|

NBA: les Bucks s'arrachent face à des Celtics décimés dans le choc de l'Est

Milwaukee, grâce à 40 points de Jrue Holiday, intenable à longue distance a péniblement battu (131-125 a.p.) Boston, pourtant privé de ses stars, mardi en NBA, dans ce qui ressemblait à un avant-goût d'une alléchante finale de conférence à l'Est.

08:36 - 15/02/2023 mercredi
MAJ: 10:23 - 15/02/2023 mercredi
AFP
Pat Connaughton des Milwaukee Bucks @STACY REVERE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Pat Connaughton des Milwaukee Bucks @STACY REVERE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Que cette 11e victoire d'affilée fut dure à obtenir pour les Bucks, face à d'accrocheurs Celtics, venus dans le Wisconsin sans quatre de leurs titulaires, puisque Jayson Tatum, malade, et Al Horford, ménagé, se sont ajoutés à la liste des joueurs indisponibles avec Jaylen Brown (fracture faciale) et Marcus Smart (genou).


Face au leader ainsi démuni de ses meilleurs éléments, son dauphin pouvait espérer une promenade de santé. C'était sans compter sur des seconds couteaux bien affûtés, parvenus à faire en sorte que le collectif des C's tienne la dragée haute à celui des Bucks pourtant bien au complet.


Dans une rencontre serrée de bout en bout, où l'équipe qui a mené au score a changé 19 fois, où la marque a été à égalité 11 fois, c'est Jrue Holiday qui a été le héros de Milwaukee.


L'arrière a réussi pas moins de huit banderilles à trois points sur douze tentatives, dont une du milieu de terrain au buzzer sonnant la fin du troisième quart-temps et la dernière à 25 secondes de la fin de la prolongation, pour mettre les siens définitivement devant.


Durant cet "overtime", Holiday a été également décisif en défense, y réussissant deux de ses trois interceptions.


Pour une fois dans l'ombre d'un de ses lieutenants, Khris Middleton contribuant à hauteur de 16 points et 11 rebonds, Giannis Antetokounmpo a tout de même fini près d'un triple-double (36 pts, 13 rbds, 9 passes). Mais il a eu du mal face à la coriace défense des Celtics (12/26 au shoot), accusant 8 pertes de balles, et s'est fait une frayeur au genou droit, sur une réception un peu trop lourde qui a un peu secoué la rotule.


Si une leçon était à retenir de la performance impressionnante des Celtics, c'est que leur cohésion, leur abnégation, leur plan de jeu n'ont en rien été entamés par l'absence de leurs cadres. Il y avait au contraire une volonté, de la part des autres joueurs, de montrer à leur entraîneur Joe Mazzula qu'il pouvait compter sur eux.


Ainsi autour de l'excellent Derrick White (27 pts, 12 passes) et du précieux 6e homme Malcolm Brogdon (26 pts), habitués à faire leur part, se sont distingués Mike Muscala (18 pts), Sam Hauser (15 pts) qui a arraché la prolongation grâce un panier derrière l'arc à trois secondes de la fin du temps règlementaire, le vétéran Blake Griffin (15 pts) et Grant Williams (12 pts, 10 rbds).


Ces forces vives ont de quoi apporter un élan d'optimisme supplémentaires à des Celtics, toujours en tête de la conférence (41 victoires-17 défaites), d'un souffle devant les Bucks (40-17), et qui rêvent d'enfin décrocher un 18e titre record après la finale perdue l'an passé face à Golden State.

#NBA
#Milwaukee Bucks
#Boston
il y a 1 an