|

Emine Erdogan plaide à l'ONU pour un partage équitable du fardeau lié aux problèmes climatiques

Emine Erdogan, épouse du président turc, Recep Tayyip Erdogan, a assisté jeudi, à la session spéciale sur le zéro déchet à l'Assemblée générale des Nations unies, en tant qu'invitée spéciale du Secrétariat général des Nations unies (ONU), Antonio Guterres.

09:47 - 31/03/2023 Cuma
AA
Emine Erdogan, épouse du président turc, Recep Tayyip Erdogan et le  Secrétariat général des Nations unies (ONU), Antonio Guterres. Crédit photo: AA
Emine Erdogan, épouse du président turc, Recep Tayyip Erdogan et le Secrétariat général des Nations unies (ONU), Antonio Guterres. Crédit photo: AA

Dans son discours prononcé à cette occasion au siège de l’ONU, Emine Erdogan, a déclaré que le monde a besoin d'un système équitable basé sur le principe de la juste répartition des problèmes climatiques et environnementaux.


"En tant que Türkiye, nous ne restons indifférents à aucun problème mondial et nous restons déterminés à faire partie de la solution aux problèmes environnementaux",
a-t-elle lancé avant d’assurer que les pays qui subissent fortement les effets des problèmes environnementaux alors qu’ils n’en sont pas les premiers responsables doivent faire l’objet d’une attention particulière.


"Nous sommes obligés de prendre des mesures avec un partage équitable du fardeau et d'établir un système juste dans lequel les pays les plus touchés par les conséquences du changement climatique sont pris en considération",
a-t-elle relevé avant de prendre à son compte le slogan du président turc:

Le monde est plus grand que cinq.

En 2017, sous les auspices de la première dame turque, Emine Erdogan, la Türkiye a lancé le projet zéro déchet pour souligner l'importance de l'élimination des déchets dans la lutte contre la crise climatique. Le projet a été salué par la communauté internationale.


En décembre dernier, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté à l'unanimité une résolution sur l'initiative "zéro déchet" présentée par la Türkiye, déclarant le 30 mars Journée internationale "zéro déchet".


“En tant que bénévole du mouvement ‘zéro déchet’, je suis très fier et heureux que ce mouvement, que nous avons lancé dans notre pays, ait atteint un niveau qui servira de modèle au monde entier et qu'il soit devenu une politique forte sous l'égide des Nations unies“,
a conclu Emine Erdogan.


Dans son discours d’introduction, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a exprimé son respect et son appréciation pour le leadership du gouvernement turc et d'Emine Erdogan sur la question vitale du zéro déchet avant d’annoncer :


"Les pays devraient s'inspirer d'exemples tels que le projet Zéro déchet de la Türkiye mené par Emine Erdogan au niveau national. Dans ce contexte, j'ai le plaisir d'annoncer que je vais mettre en place un Conseil consultatif composé de personnalités éminentes dans le domaine du zéro déchet et je tiens à remercier Mme Emine Erdogan d'avoir accepté de présider ce Conseil."

Soulignant que la réduction des déchets à l'échelle mondiale permettra également de réduire considérablement les émissions de carbone, Antonio Guterres a averti:


Il nous reste très peu de temps pour éviter une catastrophe climatique.

Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive de UN Habitat, Aksoltan Ataeva, vice-présidente de l'Assemblée générale des Nations unies, Tamara Vucic, épouse du président serbe Aleksandar Vucic, Sahibe Gafarova, présidente du Parlement azerbaïdjanais, Lola Kerimova, fille de l'ancien président de l'Ouzbékistan Islam Karimov, Amery Brown, ministre des Affaires étrangères de Trinité-et-Tobago et Ibrahim Alaraby Münier, ministre de l'Environnement de Libye, étaient également présents à la session pour écouter le discours d'Emine Erdogan.


À lire également:


#Antonio Guterres
#Emine erdogan
#ONU
#Zéro Déchet
1 yıl önce