|

Erdogan: "Israël tue aussi les journalistes qui essaient de faire parvenir au monde la tragédie humaine à Gaza"

Le Président de la République de Türkiye, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que plus de 60 journalistes ont été tués dans des attaques israéliennes à Gaza.

14:17 - 24/11/2023 vendredi
MAJ: 14:54 - 24/11/2023 vendredi
AA
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan. Crédit photo: AA
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan. Crédit photo: AA

Le Chef de l'État turc a adressé un message vidéo, vendredi, au Sommet international de la communication stratégique (Stratcom Summit'23), organisé pour la troisième fois cette année par la Présidence de la Communication, à Istanbul.


Erdogan a d'abord souligné que le sommet est organisé cette année dans une période douloureuse de souffrance indescriptible, faisant référence à
"la grande atrocité et au massacre qui ont eu lieu à Gaza depuis le 7 octobre, dans lequel toutes les valeurs de l'humanité ont été foulées aux pieds".

"Israël, qui commet clairement des crimes de guerre en coupant l'électricité, l'eau, le carburant et la nourriture, tentent d'empêcher les habitants de Gaza de faire entendre les persécutions en coupant leur communication avec le monde extérieur"
, a-t-il déclaré.

Le président Erdogan a notamment attiré l'attention sur les journalistes qui ont perdu la vie dans les attaques israéliennes.

"Les civils délibérément visés par Israël ne se limitent pas aux enfants et aux femmes. Israël tue également des journalistes qui tentent d'informer le monde entier sur la tragédie humaine à Gaza malgré toutes les difficultés. Plus de 60 journalistes ont été tués jusqu'à présent à la suite des attaques israéliennes"
, a-t-il condamné.

Il a, à cette occasion, critiqué les publications biaisées et mensongères de certains médias internationaux.


"De nombreux médias, qui ont mis l'accent sur le 7 octobre, ont ignoré les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre commis par Israël à Gaza. Cette attitude n'a pas changé, même face au massacre de leurs propres collègues par les forces de sécurité israéliennes. Je pense que cette attitude sans principes a profondément blessé non seulement les familles des journalistes qui ont perdu la vie, mais aussi l'ensemble de la communauté de la presse. Tout comme la Türkiye s'est tenue aux côtés de la population de Gaza et contre l'oppression israélienne dès le premier jour, nous n'avons pas cédé à la guerre de propagande d'Israël visant à détruire ou à déformer la vérité".

Le Chef de l'État turc a, à cet égard, félicité le travail courageux des journalistes turcs à Gaza.


"Grâce à notre Centre de lutte contre la désinformation, nous avons démasqué plus de 100 fausses nouvelles délibérées et révélé la vérité. Notre Présidence de la Communication, TRT et l'Agence Anadolu ont assumé leurs responsabilités. Les membres de la presse turque, qui ont rendu compte de la situation sur le terrain à chaque instant, ont fait preuve d'un grand courage dans ce processus".

Et de poursuivre:
"la question la plus critique que les récents développements critiques, en particulier à Gaza, nous rappellent, est l'importance de la communication stratégique. Nous avons vu et voyons ensemble que les guerres, les conflits, les attaques et les défenses ne sont pas seulement sur la ligne de front. Nous devons lutter contre les effets destructeurs de la désinformation qui corrompt la démocratie et cible les droits et libertés individuels. Je trouve que le troisième sommet sur la communication stratégique organisé par la présidence de la communication est très important à cet égard".

Le président Erdogan a par la suite affirmé que les organisations internationales et le système mondial ont donné un très mauvais test face à cette atrocité.

"Le Conseil de sécurité des Nations unies, qui est chargé de garantir la paix et la stabilité dans le monde, est resté complètement dysfonctionnel dans ce processus"
, a-t-il défendu.

"La résolution adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies, adoptée par 121 pays, était significative et précieuse car elle reflétait la conscience commune de l'humanité"
, a-t-il insisté.

À lire également:



#Conflit israélo-palestinien
#Médias
#Le Président turc Recep Tayyip Erdogan
#Gaza
#Journalistes tués
#​​​​​​​Israël
il y a 3 mois
default-profile-img