|

Erdogan: "Nous ne permettrons jamais l'existence d'une organisation terroriste dans le sud de la Türkiye"

"Nous ne permettrons jamais l'existence d'une organisation terroriste ni dans le sud de la Türkiye, ni dans le nord de la Syrie et de l'Irak", a déclaré le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait mercredi à Ankara au terme de la réunion du cabinet.

09:36 - 7/12/2023 Perşembe
MAJ: 10:23 - 7/12/2023 Perşembe
AA
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.
Crédit Photo : AA /
Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.
Erdogan a réaffirmé la volonté d'Ankara de sécuriser les
"zones proches de sa frontière où se regroupent les terroristes, en particulier Tel Rifaat",
dans le nord de la Syrie.

"Nous sommes conscients des efforts déployés pour ranimer et régénérer l'organisation terroriste séparatiste, qui est entrée dans un état végétatif à la suite de nos opérations",
a-t-il déploré.

Au cours de sa campagne de terrorisme de plus de 35 ans contre la Türkiye, le PKK - inscrit sur la liste des organisations terroristes par la Türkiye, les États-Unis et l'Union européenne - a été responsable de la mort de plus de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons. Le YPG est la branche syrienne du PKK.


"Les dirigeants israéliens seront tôt ou tard jugés par le tribunal de l'humanité"


Le Président a une nouvelle fois condamné les attaques continues israéliennes contre la Palestine.

Il a affirmé qu'"
Israël répondra de toutes les atrocités qu'il a commises en Palestine depuis la Seconde Guerre mondiale".

"Il n'y a pas d'échappatoire possible, je ne sais pas où Netanyahu va se réfugier. Les dirigeants israéliens seront tôt ou tard jugés par le tribunal de l'humanité, recevront le châtiment qu'ils méritent et prendront leur place dans la poubelle de l'histoire",
a déclaré Erdogan.

Le chef de l'État turc a également dénoncé le
"soutien inconditionnel"
des États-Unis et de l'Europe à Israël. De plus, il a ajouté:

Plus l'administration israélienne, caché sous les oripeaux de l'Occident, intensifie sa cruauté, plus lourd sera le prix à payer au bout du compte.

Et Erdogan de déplorer:
"Tuer des enfants innocents, des femmes, des personnes âgées et des personnes sans défense avec les moyens de guerre les plus modernes est un acte pathétique réservé à des lâches comme les dirigeants israéliens."

Israël a repris son offensive militaire sur le territoire palestinien vendredi après la fin d'une pause humanitaire qui a duré une semaine.

Les attaques israéliennes ont tué, jusqu’au soir du mardi, 16 248 Palestiniens, dont 7 112 enfants et 4 885 femmes, en plus de 43 616 blessés, et ce, outre des destructions massives infligées aux infrastructures et à une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes.


À lire également:



#Türkiye
#Recep Tayyip Erdogan
#Syrie
#Terrorisme
#Conflit israélo-palestinien
#​​​​​​​Israël
#Turquie
3 ay önce
default-profile-img