|

Australie: les déclarations israéliennes sur la mort des travailleurs humanitaires ne sont pas rassurantes

Le Premier ministre australien Anthony Albanese a jugé que les déclarations israéliennes concernant la mort des humanitaires de l'organisation World Central Kitchen "ne sont pas rassurantes et satisfaisantes".

19:30 - 8/04/2024 Pazartesi
MAJ: 18:03 - 8/04/2024 Pazartesi
AA
Le Premier ministre Anthony Albanese a déclaré que l'Australie ne considère pas comme "satisfaisante" l'explication fournie par Israël concernant le meurtre des travailleurs humanitaires.
Crédit Photo : X /
Le Premier ministre Anthony Albanese a déclaré que l'Australie ne considère pas comme "satisfaisante" l'explication fournie par Israël concernant le meurtre des travailleurs humanitaires.
Albanese a expliqué dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine ABC News
"qu'Israël doit fournir davantage d'informations sur les mesures qu'il prendra pour éviter que de tels événements ne se reproduisent à l'avenir".

"Nous ne trouvons pas les explications fournies jusqu'à présent satisfaisantes. C'est une tragédie, et nous avons besoin d'une responsabilité appropriée et d'une transparence totale sur les circonstances de la mort des employés de World Kitchen"
, a-t-il expliqué.

Début avril dernier, sept étrangers travaillant pour une organisation humanitaire ont été tués dans une frappe aérienne israélienne contre leur véhicule dans la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza.


Suite à cet incident, l'organisation World Central Kitchen a annoncé mardi la suspension de ses opérations de transport d'aide humanitaire à Gaza, exprimant son sentiment de
"choc"
suite à la mort de 7 membres de son équipe lors d'un raid de l'armée israélienne sur Gaza.

L'organisation déplore que
"malgré une coordination avec l'armée israélienne, le convoi a été bombardé alors qu'il quittait l'entrepôt de Deir al-Balah (centre de la bande de Gaza)".

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une guerre dévastatrice dans la Bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une destruction massive des infrastructures, qui ont conduit Tel Aviv à comparaitre devant la Cour internationale de justice (CIJ) pour
"génocide".

À lire également:



#Australie
#Gaza
#Humanitaires
#Asie
#Moyen-Orient
3 ay önce