|

Des dizaines de morts et de blessés palestiniens dans des raids israéliens sur plusieurs zones de la bande de Gaza

Des dizaines de Palestiniens, dont des enfants et des femmes, ont été tués et d’autres blessés mardi, lors de frappes nocturnes violentes qui ont ciblé plusieurs zones de la bande de Gaza, selon l'agence de presse officielle palestinienne WAFA.

11:43 - 5/12/2023 Salı
MAJ: 12:56 - 5/12/2023 Salı
AA
Les corps des Palestiniens morts suite aux bombardements israéliens dans le sud de la bande de Gaza, le 05 décembre 2023.
Crédit Photo : MAHMUD HAMS / AFP
Les corps des Palestiniens morts suite aux bombardements israéliens dans le sud de la bande de Gaza, le 05 décembre 2023.
"Plusieurs zones du nord et du sud de la bande de Gaza ont été les théâtres de violentes frappes nocturnes qui ont ciblé des habitations, des immeubles résidentiels, les alentours d'hôpitaux et tracé également une ceinture de feu,"
a indiqué la même source.

Dans le nord de l’enclave palestinienne assiégée, des dizaines de citoyens, en majorité des enfants et des femmes, ont été tués et d'autres blessés, mardi à l'aube, après un raid israélien sur un immeuble résidentiel au sud du quartier Cheikh Radwan, dans la ville de Gaza, rapporte l’agence WAFA.

Elle a indiqué, en outre, qu’un grand nombre de déplacés se sont réfugiés à l'intérieur de l'hôpital Kamal Adwan, dans le nord de la bande de Gaza, au moment où l’armée israélienne intensifiait ses raids sur cette zone.


Lundi au soir, au moins 50 Palestiniens ont été tués et des centaines d’autres blessés, lors de plusieurs raids menés par des avions de chasse israéliens sur deux écoles abritant des personnes déplacées dans le quartier d'Al-Daraj, dans la ville de Gaza (nord).


Dans le sud de l’enclave palestinienne, une frappe israélienne a visé au cours de cette même nuit une maison du camp de Khan Younès faisant de nombreux morts et blessés, selon l’agence WAFA.

La même source a indiqué que des médecins et des patients de l'hôpital Dar Al-Salam, à Khan Younès, ont lancé des appels de détresse à la suite de raids israéliens intensifs sur le périmètre de l'hôpital.


Depuis le 7 octobre, Israël mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza, qui a entraîné des destructions massives d'infrastructures et fait 15 899 victimes civiles, en majorité des enfants et des femmes, et plus de 42 000 blessés.

Le conflit a également provoqué une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes.


À lire également:



#Conflit israélo-palestinien
#Bande de Gaza
#Raids israéliens
#Dizaines de morts et de blessées palestiniens
6 ay önce