|

Deux mille soldats israéliens ont reçu une aide psychiatrique depuis le 7 octobre

Des données israéliennes ont révélé lundi que 2 000 soldats israéliens avaient reçu une aide psychiatrique depuis le début de la guerre le 7 octobre, dont 200 au cours des trois premières semaines de l'opération terrestre dans la bande de Gaza qui a débuté le 27 du même mois.

13:26 - 4/12/2023 Pazartesi
MAJ: 15:09 - 4/12/2023 Pazartesi
AA
L'entité d'occupation près de la frontière avec la bande de Gaza, le 3 décembre 2023.
Crédit Photo : MENAHEM KAHANA / AFP
L'entité d'occupation près de la frontière avec la bande de Gaza, le 3 décembre 2023.
L'Autorité israélienne de radiodiffusion (officielle) a déclaré:
"Environ 2 000 soldats, hommes et femmes, ont été classés comme "blessés" à la suite des combats depuis le 7 octobre, car ils avaient besoin de soins médicaux, dont 200 au cours des trois premières semaines de l'opération terrestre".

Et d'ajouter:
"Entre 75 et 80% de ces 2 000 soldats, hommes et femmes, classés comme blessés au combat, ont pu réintégrer les rangs de leurs unités sur le terrain."

Selon l’autorité, une personne blessée sur le champ de bataille est définie comme un soldat qui a été exposé à un événement tel qu’un coup de feu, un affrontement ou une blessure, ou qui a été témoin de blessures graves et de scènes dangereuses pour autrui, ce qui a entraîné une baisse de son aptitude à combattre et de niveau de performance.

"Les dommages au niveau fonctionnel peuvent se manifester dans ses réactions, telles que l'isolement, le silence, l'anxiété, la tension ou le sentiment général de difficulté qui accompagne le soldat dans de tels cas,"
poursuit la même source, notant que dans le cadre des procédures de traitement du cas et du principe de traitement psychologique déterminé par le Corps Médical de l'Armée, il est conseillé de permettre au soldat "blessé" de reprendre l'activité dans les plus brefs délais.

"Depuis le 7 octobre, l'armée a ouvert deux centres de santé mentale dans le sud du pays, en plus d'un centre d'appel téléphonique composé de psychologues et de psychiatres en service de réserve,"
a indiqué l'autorité.

Plus tôt lundi, l'armée israélienne a déclaré que le nombre des morts depuis le début de la guerre le 7 octobre s'élevait à 401 soldats et officiers.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne mène une guerre dévastatrice à Gaza, faisant plus de 15 523 palestiniens morts et 41 316 autres blessés, en plus de destructions massives d’infrastructures et d’une
"catastrophe humanitaire sans précédent",
selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes.

À lire également:



#Conflit israélo-palestinien
#Aide psychiatrique
#Soldats israéliens
7 ay önce