|

France/Législatives 2024: les programmes du NFP et du RN sont des ‘'broyeuses à classes moyennes'', estime Gabriel Attal

Le premier ministre français, Gabriel Attal, a qualifié vendredi ‘'les programmes des extrêmes, les programmes Nupes et Rassemblement national, de broyeuses à classes moyennes'', en allusion aux nouvelles recettes fiscales proposées par le Nouveau Front populaire (NFP) et évaluées par celui-ci à 150 milliards d'euros d'ici à 2027.

09:53 - 22/06/2024 samedi
MAJ: 09:34 - 22/06/2024 samedi
AA
Le Premier ministre français Gabriel Attal prononce un discours lors d'une conférence de presse intitulée "le jour d'après", à Paris, le 20 juin 2024.
Crédit Photo : Alain JOCARD / AFP
Le Premier ministre français Gabriel Attal prononce un discours lors d'une conférence de presse intitulée "le jour d'après", à Paris, le 20 juin 2024.
S'exprimant aux côtés du président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier (Renaissance) Gabriel Attal a déclaré:
''C'est cocasse d'expliquer qu'on va agir pour le pouvoir d'achat des Français''
tout en prévoyant des
"augmentations d'impôts massives.''

Gabriel Attal, qui a effectué le déplacement à Marseille pour soutenir deux candidats de la majorité présidentielle aux législatives des 30 juin et 7 juillet, a pointé également
"deux blocs extrêmes qui s'alimentent l'un l'autre''
et pour qui
"la haine serait un carburant électoral''
, en référence à La France insoumise (gauche radicale) et au Rassemblement national (extrême droite).

"Il y a aujourd'hui trois blocs, dont deux blocs extrêmes qui s'alimentent l'un l'autre, parce qu'ils carburent tous sur les divisions entre les Français, sur la stigmatisation d'une partie des Français, pas les mêmes à chaque fois''
, a expliqué le chef du gouvernement, cité par Mediapart.

Pour Gabriel Attal,
''La France insoumise alimente le Rassemblement national et le Rassemblement national alimente La France insoumise (…) Ils parient sur l'idée que le peuple français peut être désuni, (...) que la haine serait un carburant électoral.''

Le locataire de Matignon estime qu''
'une majorité de Français ne veulent pas être pris dans cette tenaille.''
Et d'ajouter:
"Il faudra se battre dès le 30 juin, beaucoup va se jouer au premier tour''
, soulignant que
"le seul vote utile pour empêcher les extrêmes''
, c'est celui pour les candidats Ensemble pour la République.

"Les Français nous disent, on le voit dans les sondages aussi, dans un second tour entre les candidats de la Nupes et le RN, c'est quasi toujours le Rassemblement national qui gagne. Dans un second tour entre les candidats Ensemble pour la République et le RN, c'est les candidats Ensemble pour la République qui gagnent''
, a-t-il encore expliqué, selon la même source.

Concernant l'antisémitisme dont l'extrême gauche est taxé, le premier ministre a affirmé:
"À cause de La France Insoumise, la gauche est en train de passer de 'J'accuse' (le titre d'un éditorial de Zola lors de l'affaire Dreyfus, ndlr) au banc des accusés sur ce sujet là.''

À lire également:



#France
#Gabriel Attal
#Législatives 2024
#programmes du NFP et du RN
#politique
il y a 21 jours