|

Gaza: Dans son rapport annuel, Amnesty pointe des "signes avant-coureurs d'un génocide"

Amnesty International avertit des "signes avant-coureurs d'un génocide" à Gaza dans son rapport annuel, critiquant sévèrement les actions d'Israël et la complicité des États-Unis et de pays européens, suite à l'attaque du Hamas du 7 octobre 2023.

17:15 - 24/04/2024 mercredi
AA
Des Palestiniens marchent sur une route bordée de bâtiments détruits à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.
Crédit Photo : AFP / Archive
Des Palestiniens marchent sur une route bordée de bâtiments détruits à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.
Le rapport d'Amnesty International, publié le 24 avril, offre une analyse exhaustive des attaques israéliennes sur Gaza, qualifiées de
"disproportionnées"
et de
"punitives"
à l'encontre de la population civile de Gaza.
"Une campagne de représailles s'est transformée en une expédition punitive contre toute une population",
déclare le rapport, citant des bombardements aveugles, le blocage de l'aide humanitaire et des pratiques qui ont causé la mort de plus de 34 000 personnes, dont un tiers d'enfants, selon le ministère de la Santé à Gaza.

Les détails du rapport indiquent que les forces israéliennes ont non seulement visé des militants, mais aussi des civils et des infrastructures essentielles comme des écoles, des hôpitaux et des résidences. Amnesty évoque des propos racistes et déshumanisants de la part de certains officiels israéliens, qui illustrent, selon l'ONG, une rhétorique exacerbant la violence et le mépris pour les vies palestiniennes.

Le rapport critique également la communauté internationale, en particulier les États-Unis et leurs alliés européens, pour leur rôle dans la perpétuation du conflit.
"L'attitude de deux poids, deux mesures adoptées par les Occidentaux menace tout le système de droit international mis en place après la Seconde Guerre mondiale"
, indique Amnesty. L'ONG souligne que malgré les preuves évidentes de violations, le soutien militaire et politique à Israël continue, avec notamment des livraisons d'armes américaines utilisées dans des attaques illégales ayant tué des dizaines de civils.

En outre, Amnesty déplore l'utilisation par les États-Unis de leur droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies pour bloquer toute résolution appelant à un cessez-le-feu ou à une enquête indépendante sur les violations des droits humains à Gaza.

Pour conclure, Amnesty International appelle à une action internationale plus ferme et coordonnée pour non seulement mettre fin à l'escalade de la violence, mais aussi pour s'assurer que les principes fondamentaux des droits humains soient respectés et maintenus. Le rapport met en garde contre une érosion de l'humanité et de l'universalité des droits fondamentaux, qui avait été solennellement promise par la communauté internationale après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale.


À lire et à voir également:



#Gaza
#Conflit-israélo-palestinien
#Amnesty Interantional
#Génocide
#Palestine
#​​​​​​​Israël
#"Actes de génocide"
il y a 1 mois