|

Il est "impossible" de collaborer avec le parti de Le Pen au Parlement européen

Il est "impossible" de collaborer au Parlement européen avec les députés du Rassemblement national (RN), parti d'extrême droite favori des prochaines législatives en France, a jugé le ministre italien des Affaires étrangères italien Antonio Tajani dans une interview diffusée vendredi par la chaîne LCI.

14:17 - 22/06/2024 samedi
MAJ: 15:48 - 22/06/2024 samedi
AFP
Le ministre italien des affaires étrangères, Antonio Tajani, arrive pour participer à un sommet sur la paix en Ukraine dans la luxueuse station de Burgenstock, près de Lucerne, en Suisse centrale, le 15 juin 2024.
Crédit Photo : Ludovic MARIN / AFP
Le ministre italien des affaires étrangères, Antonio Tajani, arrive pour participer à un sommet sur la paix en Ukraine dans la luxueuse station de Burgenstock, près de Lucerne, en Suisse centrale, le 15 juin 2024.
Le présidente du RN Marine Le Pen
"n’est pas dans la famille des conservateurs. Son parti est dans l’extrême droite et ses positions ne sont pas très proches, (elles sont) en opposition (avec celles) du PPE"
, le Parti populaire européen, le grand groupe de centre-droit du Parlement européen, a estimé M. Tajani, qui en est le vice-président.

Questionné sur le fait qu'il existe une
"digue"
entre le Rassemblement national et la coalition de centre-droit au Parlement européen, le chef de la diplomatie italienne a répondu:
"Absolument, oui"
car
"les positions, la substance du programme de Mme Le Pen"
sont selon lui
"complétement différentes du programme du PPE".

Le Rassemblement national appartient au groupe Identité et démocratie, coalition de sept partis, qui fait jusqu'à présent l'objet
"d'un cordon sanitaire"
du reste du Parlement européen en raison de ses positions anti-islam, anti-immigrés, anti-UE ou anti-environnement.

Autre problème pour M. Tajani, le Rassemblement national
"demande à sortir"
du commandement intégré de l'Otan et le RN est hostile à
"plus de solidarité européenne dans le domaine de l’immigration"
, nécessaire selon lui pour
"battre l'immigration illégale".

Voilà pourquoi c’est impossible d’avoir une coopération avec Identité et Démocratie.

L'extrême droite est sortie renforcée des élections européennes qui se sont achevées dimanche mais elle reste divisée au sein du Parlement européen en deux groupes, ID et Conservateurs et réformistes (ECR), le rapprochement restant très incertain en raison de leurs importantes divergences, en particulier sur la Russie.


Si Antonio Tajani est membre de Forza italia (droite), le parti Fratelli d'Italia de la cheffe du gouvernement italien Georgia Meloni fait partie du groupe ECR.


À lire également:


#Union Européenne (UE)
#France
#Italie
#Diplomatie
#Parlement européen
#Rassemblement national (RN)
#Antonio Tajani
il y a 1 mois