|

La France participe pour la première fois à la commémoration de la bataille de Diên Biên Phu au Vietnam

À l'invitation du gouvernement vietnamien, le ministre français des Armées et sa secrétaire d'État chargée des Anciens combattants, participent, mardi, à la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la célèbre bataille de Diên Biên Phu qui avait eu lieu du 13 mars au 7 mai 1954, une première.

17:49 - 7/05/2024 Tuesday
AA
Le ministre français de la défense, Sébastien Lecornu, assiste aux célébrations officielles du 70e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu en 1954, au Vietnam, le 7 mai 2024.
Crédit Photo : NHAC NGUYEN / AFP
Le ministre français de la défense, Sébastien Lecornu, assiste aux célébrations officielles du 70e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu en 1954, au Vietnam, le 7 mai 2024.

C'est ce qui ressort d'un communiqué officiel émis par le ministère des Armées et consulté par Anadolu.


Pour la première fois, des responsables politiques français assistent à la cérémonie nationale de commémoration de la bataille de Diên Biên Phu.

"Cette invitation du gouvernement vietnamien marque une nouvelle étape dans les relations bilatérales entretenues depuis la fin du conflit"
, lit-on dans le communiqué.

"Du 13 mars au 7 mai 1954 se jouait la bataille sanglante de Diên Biên Phu, opposant le corps expéditionnaire français d'Extrême-Orient et le Viêt-minh communiste d'Hô Chi Minh".

Soixante-dix ans plus tard, et pour la première fois, le ministre des Armées et sa secrétaire d'État sont invités à la cérémonie nationale vietnamienne pour commémorer cette histoire commune.

"Ils rendront également hommage aux soldats français tombés sur place au cours d'une cérémonie dédiée"
, ajoute le ministère des Armées.

Selon un document rendu public séparément, le ministère des Armées françaises affirme que
"plus de 15 000 combattants vont se battre côté français. Trois mille sont tués au cours des combats et, sur les quelque 11 000 prisonniers, des milliers ne reviendront pas des camps du Viêt-minh".

La France, à l'instar du Vietnam, commémorent la bataille chaque année mais pour des raisons différentes.

"De manière schématique, ce conflit reste largement éclipsé par son pendant américain chez les Vietnamiens. Pour les Français, la guerre d'Algérie a davantage retenu l'attention"
, explique la même source.

Pour tourner cette sombre page de l'histoire, une volonté est exprimée par les des deux pays d'aller de l'avant.


"Faisons ensemble de 2024, l'année de la réconciliation et ouvrons une nouvelle page d'histoire commune",
a plaidé un vétéran de cette bataille, William Schillardi, ancien combattant et Commandeur de la Légion d'honneur, dans une lettre lue en présence du ministre français des Armées.

"1954 fut l'année d'une profonde déchirure entre nos deux pays. Pour nous, vétérans de Dien Bien Phu, bien que chaque souvenir demeure une charge de poudre, nous avons la responsabilité, face aux jeunes générations, de guérir définitivement cette blessure et d'en évacuer ses vieilles douleurs"
, a-t-il souligné.

"Il ne s'agit pas pour autant d'oublier nos morts. Nous avons à tout jamais vis-à-vis d'eux un devoir de mémoire, mais il s'agit de créer les conditions permettant de lancer à nouveau des ponts entre nos deux pays. J'ai toujours pensé que pour ouvrir la porte de l'avenir, c'est notre passé qui en est la clef"
, a-t-il conclu.

Pour rappel, les forces françaises avaient perdu la bataille de Diên Biên Phu, une étape décisive dans la guerre d'Indochine qui avait duré de 1946 à 1954 et qui s'est terminée par l'indépendance des pays indochinois, reconnue par la France dans les accords de Genève de juillet 1954.


À lire également:





#France
#Vietnam
#Diên Biên Phu
#70e anniversaire
#Diplomatie
#Sébastien Lecornu
2 months ago