|

Le Royaume-Uni réclame une enquête "rapide et transparente" sur le "massacre" de Rafah

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron a appelé, mardi, l'armée israélienne à mener une enquête "rapide, complète et transparente" sur le "massacre" qu'elle a commis dimanche contre des déplacés dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

14:42 - 29/05/2024 Wednesday
AA
Le secrétaire d'État aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du Royaume-Uni, David Cameron.
Crédit Photo : ADNAN BECI / AFP
Le secrétaire d'État aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du Royaume-Uni, David Cameron.
Cameron a déclaré dans un message sur la plateforme X:
"Les scènes sont extrêmement douloureuses à Rafah après les frappes israéliennes".
Et Cameron d'ajouter:

L'enquête menée par l'armée israélienne doit être rapide, complète et transparente.

Et de poursuivre:
"Nous devons de toute urgence parvenir à un accord pour récupérer les otages Israéliens, apporter de l'aide dans la bande de Gaza et œuvrer en faveur d'un cessez-le-feu durable".


La demande britannique intervient alors que les massacres de tentes se poursuivent à Rafah, où plus de 20 Palestiniens ont été tués et d'autres blessés, mardi, dans un nouveau massacre commis par l'armée israélienne contre un camp de déplacés dans la région d'al-Mawasi, selon un communiqué du Comité d'urgence à Rafah.

Selon des sources palestiniennes locales, les tentes ciblées sont situées à environ 100 mètres de l'hôpital de campagne américain à l'ouest de Rafah.


Il s'agit de la troisième attaque contre des tentes de personnes déplacées dans la ville en 48 heures, où au moins 45 Palestiniens ont été tués et des dizaines d'autres blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, dans un bombardement israélien qui a visé les tentes de personnes déplacées dans la région de Tal al-Sultan.

Malgré l'indignation internationale, l'armée israélienne a de nouveau pris pour cible la même zone mardi à l'aube, faisant 7 morts et plusieurs blessés.


Israël poursuit son offensive brutale sur Gaza en dépit d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies exigeant un cessez-le-feu immédiat.


Près de 36 100 Palestiniens ont été tués à Gaza, en grande majorité des femmes et des enfants, et plus de 81 000 autres ont été blessés depuis l'attaque menée en octobre par le mouvement Hamas.


Plus de sept mois après le début de la guerre israélienne, de vastes pans de la Bande de Gaza sont réduits à l'état de ruines en raison d'un blocus paralysant qui prive les habitants de denrées alimentaires, d'eau potable et de médicaments.


Israël est poursuivi pour
"crime de génocide"
devant la Cour internationale de justice, qui a enjoint Tel-Aviv de veiller à ce que ses forces ne commettent pas d'actes à caractère génocidaire et de prendre des mesures pour garantir l'acheminement de l'aide humanitaire à la population civile de la Bande de Gaza.

À lire également:




#Royaume-Uni
#Enquête
#Israël
#Rafah
#Gaza
#Palestine
#Génocide
#Diplomatie
#Politique
23 days ago