|

Pesticides: les eurodéputés enterrent un texte-clé du Pacte vert de l'UE

Le Parlement européen a rejeté mercredi un projet législatif visant à réduire de moitié l'usage des pesticides dans l'UE d'ici 2030, enterrant de facto ce texte environnemental clé, à quelques mois des élections de juin 2024.

17:58 - 22/11/2023 Çarşamba
MAJ: 18:59 - 22/11/2023 Çarşamba
AFP
Crédit photo: FREDERICK FLORIN / AFP
Crédit photo: FREDERICK FLORIN / AFP

Élément crucial du Pacte vert de l'UE, cette législation proposée en juin 2022 par la Commission européenne prévoyait de réduire de moitié d'ici 2030, comparé à la période 2015-2017, l'utilisation et les risques à l'échelle de l'UE des produits phytosanitaires chimiques.


Le PPE (droite) a fait passer des amendements visant à affaiblir considérablement ce texte qui a, en retour, été rejeté par 299 voix (207 pour, 121 abstentions) par les eurodéputés réunis en séance plénière.

Ces derniers ont également refusé tout renvoi en commission parlementaire Environnement, de quoi mettre effectivement un terme à l'avenir de ce texte, qui divisait également profondément les États membres.


"Jour noir" pour l'environnement


La rapporteure du texte, l'écologiste Sarah Wiener, a jugé qu'il s'agissait
"d'un jour noir"
pour l'environnement et les agriculteurs.

Le Parlement
"a rejeté cette loi défigurée (par les amendements du PPE), les conservateurs mettent en danger la santé des agriculteurs et la biodiversité en luttant à tout prix contre la réduction des pesticides"
, a ajouté en écho l'eurodéputée allemande (Verts) Jutta Paulus.

Le groupe PPE s'opposait farouchement au texte, à l'unisson de l'organisation des syndicats agricoles majoritaires (Copa-Cogeca) et d'États hostiles au texte, sur fond de résistances croissantes aux réglementations environnementales de l'UE, jugées trop contraignantes et susceptibles selon eux de faire chuter les rendements.


"Aujourd'hui est un bon jour pour les agriculteurs et pour tous ceux qui pensent que l'UE doit s'abstenir de leur imposer de nouveaux fardeaux"
, s'est félicité l'eurodéputé allemand Peter Liese.

"La proposition bancale de la Commission subit un camouflet, il est temps d'arrêter de jouer aux apprentis sorciers en matière de politique environnementale et de prendre en compte les réalités des agriculteurs sur le terrain"
, abonde l'élue française Anne Sander.

Les organisations agricoles majoritaires ont applaudi ce vote:
"Enfin! Le Parlement européen reconnaît que le règlement 'pesticides' était mal calibré, irréaliste, non financé, mais un pur texte idéologique"
, a salué sa directrice générale Christiane Lambert.

À lire également:



#Parlement européen
#Pesticide
#Environnement
#UE
#Santé
#Agriculture
7 ay önce