|

Tanzanie: cinq millions d'oiseaux tués pour protéger des rizières

Un total de cinq millions de Quelea Quelea, de petits oiseaux à bec rouge, ont été exterminés en Tanzanie pour protéger des rizières, en utilisant notamment des drones, a déclaré mercredi l'organisme national de surveillance des plantes et des pesticides.

17:29 - 27/09/2023 mercredi
MAJ: 18:39 - 27/09/2023 mercredi
AFP
Crédit photo: GIANLUIGI GUERCIA / AFP
Crédit photo: GIANLUIGI GUERCIA / AFP

L'Autorité tanzanienne de la protection des végétaux et des pesticides (TPHPA) a tué la semaine dernière cinq millions d'oiseaux dans la région de Manyara, dans le nord du pays, où plus de 400 hectares de cultures commerciales étaient menacées. Joseph Ndunguru, directeur général de la TPHPA a déclaré:


Nous avons tué cinq millions d'oiseaux destructeurs et maintenant nous surveillons d'autres zones.

Les Quelea Quelea, ou Travailleurs à bec rouge, qui se déplacent en larges groupes, ont fait dans le passé des ravages sur des cultures en Afrique, les invasions se produisant généralement au début de la saison sèche en septembre et octobre.

M. Ndunguru a indiqué que l'agence avait ciblé les nuées avec des pulvérisations aériennes, notamment en utilisant des drones, sur une période de quatre jours, les tuant avant qu'ils n'endommagent les rizières du nord de la Tanzanie.


Selon la TPHPA, les oiseaux sont capables de détruire plus de 50 tonnes de cultures vivrières en une seule journée.

En 2013, l'Ouganda avait exterminé 1,8 million de Quelea Quelea, également pour protéger des rizières, ce qui avait provoqué l'ire des défenseurs de l'environnement.


À lire également:



#Tanzanie
#agriculture
#animaux
#oiseaux
#Afrique
#environnement
#production
#riz
il y a 7 mois