|

Sécheresse: la Colombie suspend ses exportations d'électricité vers l'Équateur

En raison de la sécheresse sévère et de la baisse critique de la production des centrales hydroélectriques, la Colombie a annoncé lundi soir qu'elle cesserait d'exporter de l'électricité vers son voisin, l'Équateur.

19:00 - 16/04/2024 Salı
MAJ: 18:34 - 16/04/2024 Salı
AFP
La sécheresse sur la rivière Lebrija, en Colombie, le 17 mars 2024.
Crédit Photo : Réseau d'échouage des lamantins de Magdalena Medio / AFP
La sécheresse sur la rivière Lebrija, en Colombie, le 17 mars 2024.
"Depuis la semaine de Pâques, nous avons restreint nos exportations d'énergie vers l'Équateur. À l'heure actuelle, aucune électricité n'est exportée"
, a déclaré lundi soir le ministre colombien des Mines et de l'Énergie, Andrés Camacho, lors d'une conférence de presse.

En raison de la sécheresse prolongée aggravée par le phénomène El Niño, la Colombie, qui dépend fortement de l'hydroélectricité, a pris
"toutes les mesures nécessaires"
pour éviter une suspension des services énergétiques à l'échelle nationale, a expliqué M. Camacho.

"Nous exploitons toutes nos centrales thermiques à pleine capacité"
, a ajouté M. Camacho, précisant que le pays comptait également sur les sources d'énergie renouvelables pour répondre à la demande de ses 50 millions d'habitants.

Selon l'opérateur électrique national XM, les réservoirs d'eau du pays sont actuellement remplis à 29,8% de leur capacité, un chiffre proche du niveau critique de 27%.


En Équateur, le ministère de l'Énergie et des Mines a annoncé un
"rationnement temporaire"
de l'électricité.

À Quito, des coupures de courant ont déjà eu lieu dans certains quartiers lundi, en raison d'une
"maintenance d'urgence"
effectuée par la compagnie d'énergie locale.

En Colombie, un rationnement de l'électricité est également envisagé, bien que les prévisions météorologiques indiquent que les pluies sont imminentes, selon M. Camacho.


Les faibles précipitations et les températures élevées ont déjà contraint Bogota à mettre en place un rationnement de l'eau sans précédent depuis la semaine dernière pour cette agglomération de 10 millions d'habitants.

Jusqu'à présent, cette mesure, qui implique des coupures programmées des services d'eau potable afin de reconstituer les niveaux des réservoirs alimentant la ville, n'a pas permis de réaliser les économies escomptées.


À lire également:




#Colombie
#sécheresse
#exportations
#électricité
#Équateur
#centrales hydroélectriques
#production
#ministre colombien des Mines et de l'Energie
#Andrés Camacho
#El Niño
#mesures
#services énergétiques
#réservoirs d'eau
#Quito
#coupures de courant
#maintenance d'urgence
#Bogota
#rationnement de l'eau
#économies
2 ay önce