|

L'industrie des télécoms de retour à Barcelone pour prendre la vague de l'IA

Le Salon mondial du mobile (MWC), rendez-vous phare du secteur des télécoms, démarre lundi à Barcelone sur fond d'euphorie autour de l'intelligence artificielle (IA), dont la "tech" espère profiter pour redonner un nouvel élan au marché du mobile.

15:10 - 23/02/2024 vendredi
AFP
Barcelone accueille à partir du lundi 26 février 2024, un Salon mondial du mobile (MWC) regroupant les grands acteurs des Telecoms.
Crédit Photo : Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Barcelone accueille à partir du lundi 26 février 2024, un Salon mondial du mobile (MWC) regroupant les grands acteurs des Telecoms.

Durant quatre jours, 95.000 professionnels vont arpenter les allées de cette grand-messe annuelle des services connectés, selon l'Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA), qui organise l'événement depuis 2006 dans la capitale catalane.


Cette fréquentation, en légère hausse par rapport à l'an dernier (88.500 visiteurs), survient dans un contexte compliqué pour Barcelone, placée en état d'urgence en raison de la sécheresse historique qui touche depuis trois ans la Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne.

Cette décision, annoncée début février, est synonyme de restrictions à la consommation d'eau pour près de six millions d'habitants, en particulier pour les agriculteurs et l'industrie. Une situation délicate dont les organisateurs assurent être conscients.


Une partie des participants
"ne réalisent peut-être pas que nous sommes ici au beau milieu d'une sécheresse"
, mais
"nous allons faire en sorte que les gens boivent moins et économisent l'eau autant que possible"
, a assuré le directeur général de GSMA, Mats Granryd, lors d'une conférence de presse.


Relancer l'innovation


D'après cette organisation, qui regroupe près de 750 opérateurs et fabricants du secteur des télécoms, 2.400 exposants seront présents, aux côtés de 1.100 intervenants (dont le président de Microsoft, Brad Smith, et le PDG-fondateur de Dell, Michael Dell).


Parmi les entreprises attendues figurent la plupart des géants des télécoms (Samsung, Xiaomi, Huawei, Orange, Vodafone...) mais aussi des poids lourds de la tech et de l'industrie, comme Airbus, Google et Accenture, le MWC ayant élargi son audience depuis plusieurs années.

Cette 18e édition survient alors que le marché du mobile en perte de vitesse depuis quelques années, en l'absence d'innovations susceptibles d'attirer l'attention sur les nouveaux modèles de smartphones espère rebondir dans les prochains mois grâce aux apports de l'intelligence artificielle.


Selon le cabinet spécialisé IDC, seuls 1,17 milliard d'appareils ont été vendus dans le monde l'an dernier, soit le plus faible niveau depuis 10 ans. Mais les ventes ont redémarré au quatrième trimestre (+8,5%) et
"la dynamique laisse entrevoir une reprise rapide"
, souligne-t-il.

L'intelligence artificielle
"est clairement en voie de démocratisation et est désormais embarquée partout: dans les téléphones, dans les périphériques, dans les réseaux"
, souligne Thomas Husson, analyste chez Forrester, qui s'attend à ce que l'IA vienne
"relancer l'innovation".


Gadgets à gogo


L'intelligence artificielle était déjà présente au MWC en 2023 mais, désormais,
"nous avons une bien meilleure idée de la manière dont les opérateurs et l'industrie mobile peuvent en profiter"
pour
"les réseaux, les services et les appareils"
, juge Peter Jarich, responsable de la recherche de GSMA.

Au-delà des questions liées à l'IA, cette édition sera l'occasion pour les professionnels de discuter de la recomposition du marché européen, avec la fusion annoncée en Espagne entre Orange et MasMovil, et du financement des réseaux télécoms face à l'explosion du trafic de données.

Depuis des années, les opérateurs se plaignent de devoir investir lourdement dans les infrastructures pour permettre le visionnage de vidéos sur les plateformes comme Netflix, YouTube et TikTok. Mais ces dernières s'opposent fermement au fait de prendre en charge une partie de ces investissements.


Le ralentissement de l'économie chinoise et ses conséquences sur le secteur sera lui aussi surveillé de près. Selon le GSMA, il n'affectera pas toutefois directement le salon: les entreprises chinoises, et notamment Huawei,
"sont toujours et de loin les plus gros exposants"
, insiste Mats Granryd.

Au-delà de ces débats, l'attention du public devrait être attirée, comme chaque année, par les gadgets présentés, entre robots humanoïdes, réalité virtuelle et applications de toutes sortes. Avec en vedette, cette fois, une voiture capable de circuler sur terre comme dans les airs.


À lire également:





#Espagne
#technologies
#télécoms
#mobiles
#équipements
#services
#internet
#entreprises
#informatique
#stratégie
#marketing
#sécheresse
#environnement
#Brad Smith
#Michael Dell
il y a 2 mois