|

Meta ouvre son propre modèle d'IA, concurrent d'OpenAI et Google

Meta a ouvert gratuitement mardi en "open source" (accès libre au code de programmation) son modèle de langage Llama 2 aux entreprises et aux chercheurs, une décision stratégique qui fait remonter le géant des réseaux sociaux dans la course à l'intelligence artificielle générative.

12:13 - 19/07/2023 mercredi
MAJ: 12:38 - 19/07/2023 mercredi
AFP
Crédit photo: ALAIN JOCARD / AFP
Crédit photo: ALAIN JOCARD / AFP

Llama 2, concurrent de GPT-4 - à l’œuvre dans ChatGPT et Bing, le moteur de recherche de Microsoft -, va être disponible notamment via les principales plateformes de cloud (informatique à distance), Azure (Microsoft) et AWS (Amazon).


"En rendant les modèles d'intelligence artificielle (IA) largement disponibles, ils peuvent bénéficier à tout le monde (...) et nous pensons que c'est plus sûr"
, a indiqué Meta dans un communiqué.

Le lancement de ChatGPT en fin d'année dernière par OpenAI et son succès immédiat ont lancé une course effrénée à l'IA générative, capable de répondre à des questions en langage courant et de générer toutes sortes de textes.

Microsoft, principal investisseur d'OpenAI, et Google dominent ce secteur, mais la plupart des géants technologiques sont aussi engagés massivement dans la dernière génération d'IA, malgré les controverses autour des erreurs qu'elle commet et des dangers potentiels.


"Donner aux sociétés, aux start-up, aux entrepreneurs et aux chercheurs l'accès à des outils qu'ils auraient du mal à construire eux-mêmes à cette échelle, avec des capacités informatiques auxquelles ils n'auraient pas accès sinon, va leur ouvrir un monde d'opportunités pour expérimenter et innover"
, assure Meta.

La maison mère de Facebook et Instagram a fait cette annonce lors d'un événement marketing de Microsoft, son
"principal partenaire pour Llama 2"
.

La firme de Windows prend ainsi position aussi du côté de l'IA open source, dont le fonctionnement est réputé moins opaque, plus transparent que celui des autres IA.


Le groupe américain a en outre révélé que Copilot, son nouvel outil phare pour sa suite de bureautique Microsoft 365, qui met l'IA à l'honneur, allait coûter 30 dollars par mois et par utilisateur.


Copilot
"met des milliers de compétences à votre service"
, promet la société. Cet assistant virtuel transcrit les réunions, propose des résumés et surtout a accès aux courriels, à l'agenda, aux contacts et aux documents pour rédiger des textes et effectuer des tâches sur demande.


"Nous pensons que d'ici trois ans, plus de 50% de la base d'utilisateurs de Microsoft se servira de l'IA dédiée aux entreprises qui va changer la donne pour le groupe"
, a réagi Dan Ives, analyste de Wedbush.

Le marché de l'IA dans le cloud, selon Dan Ives, pourrait faire augmenter les recettes annuelles de l'informatique dématérialisée de 20% d'ici à 2025.


À lire également:




#Meta
#Llama 2
#IA
#ChatGPT
#OpenAI
#Google
#Microsoft
#Copilot
#Technologies
#Internet
il y a 1 an