|

France: Le député LFI Sébastien Delogu exclu de l'Assemblée nationale pour 15 jours après avoir brandi un drapeau palestinien

Le député de La France Insoumise (LFI), Sébastien Delogu, a été exclu de l'Assemblée nationale pour une durée de 15 jours. Cette sanction fait suite à son geste controversé de brandir un drapeau palestinien lors d'une séance parlementaire. Ce geste, perçu par certains comme un acte de soutien à la cause palestinienne, a provoqué une vive réaction au sein de l'hémicycle.

La rédaction
19:28 - 28/05/2024 mardi
MAJ: 19:46 - 28/05/2024 mardi
AA
Le député français de La France Insoumise (LFI) Sébastien Delogu brandit un drapeau national palestinien lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 28 mai 2024.
Crédit Photo : Miguel MEDINA / AFP
Le député français de La France Insoumise (LFI) Sébastien Delogu brandit un drapeau national palestinien lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 28 mai 2024.

Lors de la séance, Sébastien Delogu a déclaré:


Il est de notre devoir de montrer notre solidarité avec le peuple palestinien face aux injustices qu'il subit.

Cependant, ce geste a été jugé inapproprié par plusieurs de ses collègues députés, qui ont considéré qu'il contrevenait aux règles de neutralité de l'Assemblée. La présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, qui avait apporté son soutien inconditionnel à Netanyahu, a annoncé la sanction en précisant que
"les symboles politiques n'ont pas leur place dans l'hémicycle. L'Assemblée doit rester un lieu de débat républicain et non de manifestations partisanes."


À l'Assemblée nationale, le député LFI Sébastien Delogu a brandi un drapeau palestinien lors des questions au gouvernement.

15 jours d'exclusion


Cette exclusion de 15 jours prive Sébastien Delogu de la possibilité de participer aux travaux parlementaires et aux votes. La décision a été critiquée par certains membres de LFI, qui y voient une atteinte à la liberté d'expression. Jean-Luc Mélenchon, chef de file de LFI, a réagi vivement:


Cette sanction est disproportionnée. Sébastien Delogu a simplement exprimé une opinion politique, ce qui est son droit en tant que député.

D'autres partis politiques ont soutenu la décision de l'Assemblée. Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance, a déclaré :
"Le respect des règles de notre institution est primordial. Le comportement de M. Delogu était inacceptable."

Cette affaire relance le débat sur la place des manifestations politiques au sein des institutions publiques françaises. Elle pose également la question de la liberté d'expression des élus dans l'enceinte parlementaire.


A lire également:







#France
#LFI
#drapeau palestinien à l'Assemblée nationale
#liberté d'expression
#débat parlementaire
#Yaël Braun-Pivet
#Jean-Luc Mélenchon
#Aurore Bergé
#Sébastien Delogu
il y a 2 mois