|

Italie: des députés brandissent des drapeaux palestiniens en séance

Plusieurs députés italiens du Mouvement 5 Étoiles ont brandi mardi des drapeaux palestiniens et de la paix lors d'un débat à la chambre sur le Proche-Orient, sans cependant provoquer d'incident majeur.

11:53 - 29/05/2024 الأربعاء
AFP
Plusieurs députés italiens ont brandi mardi 28 mai 2024 des drapeaux palestiniens et de la paix lors d'un débat à la chambre sur le Proche-Orient, sans cependant provoquer d'incident majeur.
Crédit Photo : MASSIMO PERCOSSI / ANSA / AFP
Plusieurs députés italiens ont brandi mardi 28 mai 2024 des drapeaux palestiniens et de la paix lors d'un débat à la chambre sur le Proche-Orient, sans cependant provoquer d'incident majeur.

Plusieurs députés de cette formation d'opposition se sont levés et ont brandi cinq drapeaux palestiniens et un de la paix pendant le discours de leur collègue Riccardo Ricciardi, membre de leur groupe, qui plaidait pour la reconnaissance d'un État palestinien par l'Italie.


L'élu a déclaré:


Nous ne devons jamais avoir peur de reconnaître à une communauté la possibilité de se rassembler autour d'un drapeau.

Il a dénoncé le
"double langage"
du gouvernement ultraconservateur italien de Giorgia Meloni qui se dit favorable à une solution à deux États
"mais s'abstient ensuite quand il s'agit de voter à l'ONU la reconnaissance de l'État palestinien".

La présidente de séance a rappelé qu'il n'est pas admis
"d'exposer des symboles quels qu'ils soient"
et les députés ont rapidement remis les drapeaux aux huissiers, sans subir de sanction dans l'immédiat.

"L'incident va être examiné par le bureau de la présidence"
, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la chambre.

À Paris, un député de La France insoumise (gauche radicale), Sébastien Delogu, a brandi dans l'hémicycle de l'Assemblée un drapeau palestinien, lors d'une question au gouvernement sur la situation dans la bande de Gaza, ce qui lui a valu une exclusion de 15 jours.


En Italie, le gouvernement est favorable à une solution à deux États mais il s'est abstenu lors du vote, début mai à New York, d'une résolution en faveur d'une adhésion de plein droit des Palestiniens à l'ONU.

Rome reste opposé à la décision de la Norvège, de l'Espagne et de l'Irlande qui ont officiellement reconnu mardi l'État palestinien.


"Les initiatives unilatérales"
comme celles de ces trois pays européens
"ne sont pas utiles pour résoudre le conflit",
avait déclaré samedi le chef de la diplomatie italienne Antonio Tajani.

Rome plaide pour des négociations qui porteraient
"à la naissance d'un État palestinien reconnaissant Israël et qui soit reconnu par Israël".

À lire également:





#Italie
#Mouvement 5 Étoiles
#État de Palestine
#Gaza
#Politique
#Rafah
#Génocide
#Israël
#Sébastien Delogu
#Diplomatie
٪d أشهر قبل