|

Macron favorable à la reconnaissance d'un État palestinien à un "moment utile"

Le président Emmanuel Macron a répété mardi que la reconnaissance d'un État palestinien n'était pas un "sujet tabou" mais qu'elle devait intervenir "à un moment utile" et pas sous le coup de "l'émotion", ont rapporté des médias français.

11:27 - 29/05/2024 mercredi
AA
Le président de la République française, Emmanuel Macron.
Crédit Photo : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Le président de la République française, Emmanuel Macron.
"Il n'y a pas de tabou pour la France et je suis totalement prêt à reconnaître un État palestinien mais (...) je considère que cette reconnaissance doit arriver à un moment utile",
a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec le chancelier allemand Olaf Scholz à Meseberg, près de Berlin.

Je ne ferai pas une reconnaissance d’émotion.

L'éventuelle reconnaissance d'un État palestinien a agité mardi l'Assemblée nationale, où un député La France insoumise a été exclu après avoir brandi un drapeau palestinien en plein hémicycle, rappelle la presse française.

Sébastien Delogu s'est levé pendant la séance de questions au gouvernement pour agiter un drapeau palestinien, après une intervention d'une autre députée insoumise, Alma Dufour, sur l'offensive israélienne à Rafah, où une frappe meurtrière sur un camp de déplacés palestiniens a suscité l'indignation internationale, souligne le même média.


La présidente de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet a dénoncé un comportement
"inadmissible"
et suspendu la séance.

L'État de Palestine est désormais reconnu par 145 des 193 États membres de l'ONU, selon un décompte de l'Autorité palestinienne. Mais aucun pays du G7 n'a franchi le pas.


À lire également:




#France
#Emmanuel Macron
#État de Palestine
#Gaza
#Rafah
#Diplomatie
#Politique
#Palestine
#Israël
#Génocide
#Crime
il y a 2 mois