|

Migrants: deux nouveaux décès lors d'un naufrage dans la Manche

Deux migrants d'une trentaine d'années sont morts noyés mercredi dans la Manche dans le naufrage de l'embarcation sur laquelle ils tentaient de gagner l'Angleterre depuis la France avec 58 autres personnes, a-t-on appris auprès du ministère public français.

11:50 - 23/11/2023 Perşembe
MAJ: 11:58 - 23/11/2023 Perşembe
AFP
Crédit photo: BEN STANSALL / AFP
Crédit photo: BEN STANSALL / AFP

Le bateau dans lequel se trouvaient les deux victimes -une femme et un homme- a chaviré peu après être parti vers 13H30 d'une plage du Pas-de-Calais, dans le nord de la France, a précisé à l'AFP le procureur local Guirec Le Bras.


Une troisième personne a été hélitreuillée et les 57 autres passagers
"ramenés sur le bord",
a-t-il dit.

Trois migrants ont été hospitalisés - deux femmes enceintes et la personne hélitreuillée -, selon les pompiers qui ont ajouté avoir mis à l'abri une fillette de 7 ans.


Selon les autorités locales, il s'agit des septième et huitième décès en mer depuis le début de l'année
"en lien avec le phénomène migratoire".

Selon M. Le Bras, plusieurs embarcations sont parties de cette plage mercredi matin, malgré la présence des gendarmes. Une enquête pour
"homicide involontaire aggravé", "aide au séjour d'un étranger en situation irrégulière"
et
"blessures involontaires aggravées"
a été ouverte.

Olivier Ternisien président de l'association Osmose 62 qui vient en aide aux exilés dans la région, s'est dit
"abattu et en colère",
déplorant une trop grande présence de gendarmes sur le littoral
"ce qui renforce les prises de risque"
de la part des migrants.  

Les derniers décès dans la Manche remontent au 12 août, quand six Afghans de 21 à 34 ans ont perdu la vie dans le naufrage de leur embarcation.

Quatre personnes ont été mises en examen et incarcérées en France quelques jours après ce naufrage, le plus meurtrier dans le détroit du Pas-de-Calais depuis celui survenu en novembre 2021, au cours duquel au moins 27 migrants avaient péri.


Depuis les années 1990, et après la fermeture en 2002 d'un centre de la Croix-Rouge à Sangatte (Pas-de-Calais), des centaines d'exilés s'entassent dans des tentes et des abris de fortune sur les terrains vagues pour tenter de rallier l'Angleterre, cachés dans des camions ou par bateau.


Selon les autorités britanniques, plus de 27.000 personnes sont arrivées au Royaume-Uni en traversant la Manche sur de petites embarcations clandestines depuis le début de l'année, après un record de 45.000 en 2022.


Les autorités françaises procèdent régulièrement à des démantèlements de campements sur le littoral. Fin octobre, 5.452 personnes avaient été
"mises à l'abri"
depuis le début de l'année, selon les autorités.

"La situation de précarité de ces malheureux, qui veulent partir coûte que coûte, s'est aggravée depuis que l'on vide les camps de la région parisienne en prévision des Jeux olympiques"
, accuse Jean-Claude Lenoir, président de Salam, autre association d'aide aux exilés.  

À lire également:




#France
#Migrants
#Manche
#Angleterre
#Immigration
#Décès
#Naufrage
#Enquête
6 ay önce