|

Sénégal: l'agression de la journaliste Maimouna Ndour Faye suscite une vague d'indignation

L'agression d'une journaliste dans la nuit de jeudi à vendredi près de son domicile à Dakar suscite une vive indignation au Sénégal, plongé dans une grave crise politique depuis le report de l'élection présidentielle.

19:34 - 1/03/2024 vendredi
AFP
La journaliste et patronne de presse, Maimouna Ndour Faye, a été sauvagement agressée et poignardée à trois reprises à côté de chez elle, à Dakar, le vendredi 1 mars 2024.
Crédit Photo : Média X / Archive
La journaliste et patronne de presse, Maimouna Ndour Faye, a été sauvagement agressée et poignardée à trois reprises à côté de chez elle, à Dakar, le vendredi 1 mars 2024.
Maimouna Ndour Faye, journaliste et directrice générale de la chaîne privée 7TV, a été
"sauvagement agressée et violemment poignardée de trois coups de couteau près de chez elle"
à Dakar, indique la chaîne dans un communiqué.

"Elle a été aussitôt hospitalisée et son état reste stable"
, ajoute 7TV. Le mobile de l'agression est pour le moment inconnu.


Animatrice d'une émission très suivie, "L'invité de MNF"
,
où elle reçoit souvent des personnalités politiques, Maimouna Ndour Faye est connue pour son franc-parler et ses positions parfois polémiques. Elle a indiqué par le passé avoir fait l'objet de menaces de mort.

Vendredi matin, les réseaux sociaux ont relayé des images montrant la journaliste allongée sur une civière, ses habits rouges de sang, la main appuyée sur le ventre.

"Je condamne fermement cet acte de violence lâche et inexcusable contre la journaliste Maimouna Ndour Faye"
, a réagi le président Macky Sall dans un message sur son compte Twitter.

"La liberté de la presse est un droit fondamental qui doit être protégé et respecté en toutes circonstances. Aucune forme de violence ne saurait être tolérée, et les responsables de cette agression devront répondre de leurs actes devant la justice",
a-t-il ajouté.

La coalition de l'opposition
"Diomaye Président"
a également condamné une
"attaque brutale" et "odieuse"
contre la journaliste et a demandé aux autorités de faire le nécessaire pour élucider cette affaire.

La profession a appelé à un rassemblement vendredi après-midi devant les locaux de la 7TV.


À lire également:




#Sénégal
#presse
#agression
il y a 2 mois