|

C1: Naples fait un pas vers les quarts après sa victoire (2-0) à Francfort

Dominateur et logique vainqueur sur la pelouse du Waldstadion de Francfort, Naples a pris une très belle option pour les quarts de finale de la Ligue des champions en s'imposant en Allemagne (2-0) mardi soir, grâce notamment à l'inévitable Victor Osimhen.

08:35 - 22/02/2023 mercredi
MAJ: 08:55 - 22/02/2023 mercredi
AFP
Napoli s'impose sur le terrain de Francfort (0-2). Crédit photo : Daniel ROLAND / AFP
Napoli s'impose sur le terrain de Francfort (0-2). Crédit photo : Daniel ROLAND / AFP

Ce succès des joueurs de Luciano Spalletti leur offre une belle marge pour le match retour dans trois semaines dans le stade Diego-Armando-Maradona, où l'Eintracht Francfort, lauréat de la Ligue Europa la saison passée, sera contraint à l'exploit.


Francfort sera surtout privé de son meilleur joueur, Randal Kolo Muani, au match retour, puisque le vice-champion du monde français a écopé d'un carton rouge direct juste avant l'heure de jeu à cause d'un jeu dangereux sur Zambo Anguissa.


Cette saison, dans la compétition reine, Naples ne s'est incliné qu'une fois, à Liverpool lors de la dernière journée de la phase de groupes dans un match sans enjeu puisque les Transalpins étaient déjà assurés de finir en tête de leur groupe.


Mardi soir, les Napolitains ont confirmé ce très beau parcours européen, en ne laissant que peu d'espaces aux coéquipiers de Kevin Trapp. En première période, le danger est souvent venu de l'ailier mexicain Hirving Lozano, insaisissable et qui a fait passer une mauvaise soirée à Evan N'Dicka.


C'est sur l'aile droite qu'est venue la première situation très dangereuse du Napoli après la demi-heure de jeu. En trompant la vigilance de N'Dicka, Lozano a vu son tir échouer sur le poteau.


Francfort privé de balle


Sur la même action, Victor Osimhen a obtenu un penalty, après une faute à la limite de la surface de réparation d'Aurélio Buta qui l'a fauché. Mais Kevin Trapp a repoussé la tentative de Khvicha Kvaratskhelia, ne faisant toutefois que retarder l'échéance pour l'Eintracht, étouffé par les coéquipiers de Giovanni Di Lorenzo.


Plus rapide que N'Dicka, Lozano a servi à la 40e minute une merveille de centre pour Osimhen dans la surface, qui a parfaitement conclu l'action au second poteau pour inscrire son deuxième but en Ligue des champions, lui qui avait manqué trois matches de la phase de groupes, blessé à une cuisse.


Le meilleur buteur de la Serie A a été tout proche d'inscrire un doublé dans la minute suivante, mais il s'est retrouvé en position de hors-jeu sur un centre de Lozano, qui a une nouvelle fois profité d'une erreur de N'Dicka.


En seconde période, le Napoli a complètement privé Francfort de ballon (66% de possession), et l'addition aurait pu être plus salée pour Francfort, si Trapp n'avait pas remporté son duel face à Kvaratshkelia (56e).


Après l'exclusion de Randal Kolo Muani (58e), Naples a géré son match, et Kvaratskhelia a délivré sa quatrième passe décisive cette saison en C1, pour le but du capitaine Lorenzo à la 65e minute.


Malgré le soutien indéfectible des 47.500 spectateurs du Waldstadion, Francfort n'est pas parvenu à se créer la moindre occasion en seconde période, face à une défense centrale napolitaine composée de Amir Rrahmani et de Kim Min-jae très solide. Seul Daichi Kamada à la 82e a cadré un tir, sans trop de frayeur pour Alex Maret.

#Ligue des Champions
#Champions League
#C1
#8e de finale
#Naples
#Eintracht Francfort
#Osimhen
il y a 1 an