|

Mondial féminin: des victoires mais des blessées, l'Angleterre championne de l'adaptation

L'Angleterre, championne d'Europe en titre, aborde en position de force la dernière journée de la phase de groupes, contre la Chine à Adélaïde (13h00), mais la blessure de la titulaire Keira Walsh inquiète pour la suite du Mondial féminin.

16:07 - 31/07/2023 Pazartesi
MAJ: 17:20 - 31/07/2023 Pazartesi
AFP
L'entraîneure anglaise Sarina Wiegman-Glotzbach et des joueuses anglaise. Crédit photo: FRANCK FIFE / AFP
L'entraîneure anglaise Sarina Wiegman-Glotzbach et des joueuses anglaise. Crédit photo: FRANCK FIFE / AFP

Les Anglaises, qui ont pris six points sur six, ont besoin d'une victoire ou d'un nul pour valider une première place conforme à leurs ambitions pour le titre.


Jusque-là, les joueuses de la sélectionneuse Sarina Wiegman, 4e nation Fifa, avancent regroupées en mode tortue romaine. 


Contre Haïti et le Danemark, elles ont gagné à chaque fois 1-0, un score minimaliste qui trahit autant leur solidité en défense que leur manque d'efficacité offensive.


L'Angleterre a habitué les observateurs à un style plus enjoué, mais l'absence de plusieurs cadres interroge sur son véritable potentiel en Australie. Près de la moitié des titulaires qui ont battu l'Allemagne en finale il y a un an (2-1 ap) manque à l'appel.


Quatre d'entre elles n'ont pas fait le déplacement: la capitaine Leah Williamson, les attaquantes Fran Kirby et Beth Mead sont blessées, alors qu'Ellen White a pris sa retraite.


Une cinquième a rejoint l'infirmerie durant le tournoi, Keira Walsh, une pièce maîtresse du dispositif de Wiegman victorieuse de la Ligue des champions cette année avec le FC Barcelone.


La milieu de terrain, considérée par la presse comme étant le transfert le plus cher de l'histoire du foot féminin, est sortie en larmes, sur une civière, contre le Danemark, vendredi dernier.


Son genou douloureux a rappelé le sort de plusieurs stars absentes du tournoi, en raison de la longue période de rééducation que nécessite cette articulation fatale à de nombreuses joueuses.


Les premiers examens médicaux ont été rassurants pour Walsh, qui pourrait retrouver les terrains plus tard dans la compétition, à défaut de pouvoir jouer contre la Chine.


"Je pense qu'on a un groupe assez fort"
, a assuré Wiegman, qui a conduit les Pays-Bas en finale de l'édition 2019.

"Nous avons un groupe de 23 joueuses, maintenant 22. Nous avons trouvé des solutions et nous allons le montrer demain (mardi) (...) Il faut avancer, s'adapter et trouver des solutions"
, a poursuivi la technicienne.

La Chine, championne d'Asie en titre, reste aussi en course pour la qualification. Wiegman a décrit:
"Elles sont très bien organisées, elle savent gérer la possession mais aussi jouer un jeu plus direct."

À lire également:



#Coupe du Monde Féminine de la FIFA
#Angleterre
#football
10 ay önce