|

France: le recteur de la mosquée de Paris dépose plainte contre l'ancien directeur de Charlie Hebdo

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, va déposer plainte contre l'ancien directeur du journal satirique Charlie Hebdo, Philippe Val, après que ce dernier a revendiqué son islamophobie.

17:40 - 19/05/2024 Pazar
MAJ: 19:32 - 19/05/2024 Pazar
AA
Le recteur de la mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.
Crédit Photo : LUDOVIC MARIN / AFP
Le recteur de la mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.
"Tenter d'expliquer à quelqu'un rongé par la haine que cette haine est immorale est une cause perdue. Il ne me reste donc plus qu'une chose à faire : faire appel à la loi. Je vous annonce que je vais déposer plainte contre Philippe Val",
a expliqué le responsable religieux dans une publication intervenue samedi sur le réseau social X.

Il s'est dit
"profondément choqué et consterné par les déclarations au Figaro de Philippe Val"
et considère qu'affirmer
"ouvertement son islamophobie, une haine irrationnelle d'une religion entière, est non seulement irresponsable mais également dangereux".

Pour Chems-Eddine Hafiz
"ces propos sont inacceptables et doivent être sanctionnés pour protéger (la) société contre de tels discours".

L'annonce de cette plainte intervient alors que jeudi dernier, le journal Le Figaro, publiait le contenu d'un long entretien de l'ancien patron de Charlie Hebdo, dans lequel il assumait son islamophobie.

"Oui, je suis islamophobe. On peut être phobique d'une religion quand elle commence à essayer d'exister par la terreur. Il y a des professeurs qui ont été égorgés. Mes copains se sont fait assassiner",
justifiait le journaliste.

De son côté, la Fédération Musulmans de France a, elle aussi, réagi en dénonçant la teneur de ces propos dont elle estime qu'ils
"stigmatisent injustement toute une communauté"
et sont
"non seulement dangereux mais aussi en contradiction avec les valeurs de respect, de tolérance et du vivre-ensemble".

L'organisation Musulmans de France étudie également la
"possibilité de déposer plainte contre ces propos inadmissibles, islamophobes et stigmatisants ".

À lire également:




#Charile Hebdo
#France
#Mosquée de Paris
#Plainte
25 gün önce