|

Des intellectuels exhortent la France à reconnaître l'État palestinien

Un collectif d'intellectuels et de personnalités du monde de la culture appelle le président français Emmanuel Macron et l'ensemble de la communauté internationale à reconnaître "sans plus attendre" l'État de Palestine, dans une tribune publiée dans un quotidien français vendredi.

17:33 - 17/05/2024 vendredi
MAJ: 17:59 - 17/05/2024 vendredi
AFP
Un manifestant brandit une pancarte de soutien à la Palestine lors d'un rassemblement à l'occasion du 1er mai (fête du travail), célébrant la Journée internationale des travailleurs, à Lille, dans le nord de la France, le 1er mai 2024.
Crédit Photo : FRANÇOIS LO PRESTI / AFP
Un manifestant brandit une pancarte de soutien à la Palestine lors d'un rassemblement à l'occasion du 1er mai (fête du travail), célébrant la Journée internationale des travailleurs, à Lille, dans le nord de la France, le 1er mai 2024.

Plusieurs pays européens, dont l'Espagne, l'Irlande, la Belgique, la Slovénie, s'apprêtent à prendre cette décision symbolique la semaine prochaine.


Mais pour l'heure, Paris et Berlin, principaux moteurs de l'Union européenne, ne suivent pas le mouvement.

Les signataires, parmi lesquels figurent la chanteuse israélienne Noa, le dramaturge libano-canadien Wajdi Mouawad, l'historien français Benjamin Stora, la sociologue franco-israélienne Eva Illouz écrivent:


Nous, citoyens, appelons le président de la République et l'ensemble de la communauté internationale à reconnaître sans plus attendre l’État de Palestine.

"Le conflit israélo-palestinien, qui dure maintenant depuis plus d'un siècle, atteint depuis le 7 octobre et ses lendemains un paroxysme inédit inacceptable"
, écrit le collectif, appelant la communauté internationale, et particulièrement la France, à
"réagir avec force et détermination".

"Reconnaître l’État de Palestine et donner des gages de sécurité à Israël d'abord, négocier ensuite"
, demande la tribune, signée par quelque 500 personnes.

Le texte insiste:


La France, dont la singularité est reconnue dans le concert des nations, doit montrer l’exemple à ceux qui n’osent pas encore.

Paris, qui prône depuis toujours la solution à deux États, palestinien et israélien, affirme que la reconnaissance de l'État palestinien n'est pas un
"tabou"
mais répète que cette décision unilatérale doit être prise au
"bon moment"
et être
"utile dans une stratégie globale pour la solution politique".

À ce jour, 137 des 193 États membres de l'ONU ont reconnu l'État palestinien.


À lire également:





#France
#État palestinien
#Diplomatie
#Culture
#Palestine
#Israël
#Génocide
#Gaza
#Rafah
il y a 2 mois